International
URL courte
4201
S'abonner

L’Italie a été le premier pays européen à relancer et renforcer sa coopération militaro-technique avec l’Iran, ce qui est nécessaire tant pour l’Europe que pour la République islamique, vu leurs objectifs stratégiques transrégionaux, a déclaré à Sputnik Ali Reza Akbari, fondateur du Centre iranien d’études stratégiques.

La question de la coopération militaire entre l'Iran et l'Europe n'est pas nouvelle. C'est la poursuite du processus précédent qui répond à la nécessité pour les deux parties d'entretenir et de développer le niveau et la profondeur de ces relations, a indiqué à Sputnik l'expert militaire Ali Reza Akbari, ancien vice-ministre iranien de la Défense.

«Cette nécessité s'impose tant à l'Europe qu'à l'Iran pour des raisons stratégiques transrégionales», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que l'Iran était prêt à reprendre sa coopération militaro-technique avec la plupart des pays européens, tels que l'Autriche, l'Espagne, la France, la Grèce et même l'Allemagne.

«Ces relations se développent tant au niveau des échanges de logiciels qu'en matière de livraisons militaires. Quoi qu'il en soit, de nos jours, les relations de compréhension mutuelle et d'hospitalité, dont les visites et les entrées réciproques dans les ports des différents pays, sont en train de revêtir une importance particulière», a relevé Ali Reza Akbari.

Le commandant de la Marine iranienne, le contre-amiral Hossein Khanzadi a récemment annoncé qu'il enverrait sous peu ses navires en Italie, soulignant que les forces navales des deux pays devaient coopérer dans tous les domaines, y compris dans les échanges d'élèves d'écoles militaires et d'officiers.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
livraisons, logiciel, échanges, marine, coopération militaire, Sputnik, Marine iranienne, Hossein Khanzadi, Ali Reza Akbari, Europe, Italie, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook