International
URL courte
19539
S'abonner

Les responsables politiques européens qui pensent que l'époque des valeurs libérales est révolue font ainsi planer sur l'Europe un danger qui ne l'avait plus menacée depuis la chute de l'Union soviétique, estime Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne.

L'Europe d'aujourd'hui doit faire face à des menaces qu'elle n'a plus connues depuis l'effondrement de l'URSS, a déclaré Jyrki Katainen.

«La primauté de la loi et la démocratie libérale sont aujourd'hui en danger. Actuellement, c'est la menace principale pour l'Europe. Depuis la chute de l'Union soviétique, les valeurs fondamentales et la démocratie libérale n'ont jamais fait face à plus grand défi», a-t-il souligné.

M.Katainen espère que le sujet sera abordé lors de la campagne des élections européennes à venir.

«Des valeurs clés sur la base desquelles l'intégration européenne a été bâtie sont attaquées par certains de nos leaders et parmi eux il y a même des Premiers ministres et des partis politiques qui croient vraiment que l'époque de la démocratie libérale appartient au passé», a-t-il ajouté.

Le commissaire européen a tenu à souligner qu'il ne s'agissait pas d'«un populisme ordinaire», car, selon lui, dans certains pays comme, par exemple, la Hongrie, il y a des personnes «qui croient en la fin de la démocratie européenne».

Rappelons que le Parlement européen a activé à la mi-septembre l'article 7 pouvant conduire à des sanctions contre la Hongrie en raison de ses atteintes aux valeurs fondamentales de l'Union européenne. Le Premier ministre de ce pays Viktor Orban est régulièrement critiqué dans l'UE pour son refus de respecter les décisions de Bruxelles en matière de politique migratoire.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
Union européenne (UE), Jyrki Katainen, Viktor Orban, Europe, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook