Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    Trait d’humour de Lavrov: la politique occidentale envers Moscou fait penser à un adultère

    © Sputnik . Eduard Pesov
    International
    URL courte
    7391

    La pratique des pays occidentaux d’accuser Moscou de différentes choses par médias interposés a poussé Sergueï Lavrov à comparer cette politique à un adultère. Une allusion qui a beaucoup fait rire les participants au Dialogue méditerranéen à Rome où le chef de la diplomatie russe l’a lancée.

    Intervenant à la conférence du Dialogue méditerranéen à Rome, le ministre russe des Affaires étrangères a reproché aux partenaires occidentaux de la Russie d'ignorer le dialogue direct avec elle.

    A titre d'exemple, le chef de la diplomatie russe a évoqué les accusations finlandaises et norvégiennes selon lesquelles la Russie aurait perturbé le fonctionnement du système GPS lors des exercices militaires de l'Otan Trident Juncture. D'après Sergueï Lavrov, d'habitude, ces réclamations sont formulées par la voie des canaux diplomatiques et non via des médias.

    «Si vous avez des problèmes ou des doutes concernant votre femme, vous lui demandez directement et ne vous adressez pas aux médias», a conclu Lavrov.

    Les propos du ministre ont été accueillis par des applaudissements et des rires des personnes assistant à la conférence.

    Les manœuvres Trident Juncture ont eu lieu du 25 octobre au 7 novembre. Elles ont engagé quelque 50.000 soldats, y compris des finlandais, 250 aéronefs et 65 navires. Les pays d'Europe du Nord sont représentés par 13.000 militaires. Le chef du gouvernement finlandais Juha Sipilä a déclaré que la Russie était probablement derrière le fonctionnement instable du GPS dans le nord du pays lors des exercices de l'Otan. Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a affirmé ignorer tout lien entre la Russie et le dysfonctionnement du système GPS lors des exercices de l'Alliance atlantique, fustigeant encore un cas d'accusations infondées contre la Russie pour «tous les péchés mortels».

    Lire aussi:

    Plus aucune manœuvre de l’Otan sans cette menace invisible «probablement» russe?
    GPS de l'Otan trafiqué en manœuvre: l'ambassadeur russe convoqué par Helsinki
    Matériels militaires gelés: l’ennemi inattendu de l’Otan en Norvège
    Tags:
    adultère, Trident Juncture 2018, OTAN, Sergueï Lavrov, Finlande, Norvège, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik