International
URL courte
0 24
S'abonner

Le tremblement de terre de magnitude 6,3, qui s’est produit ce dimanche 25 novembre dans la zone de la frontière irako-iranienne, a fait au moins 210 blessés dans la province de Kermanshah.

Plus de 200 personnes ont été blessées dans la province de Kermanshah, dans l'ouest de l'Iran, suite au tremblement de terre qui a frappé ce dimanche la frontière de ce pays avec l'Irak, relate l'agence Fars, se référant au gouverneur Hushang Bazvand. 

«À présent, nous recensons environ 210 blessés de trois villes», a indiqué le responsable.

Plus tôt, l'agence Mehr avait annoncé que les victimes avaient été blessées suite à la panique provoquée par le séisme. D'après cette même source, aucune information sur des morts n'est disponible dans l'immédiat et des équipes de sauvetage ont été dépêchées sur les lieux.

Auparavant, le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) avait enregistré un tremblement de terre de magnitude 6,3 dont l'épicentre avait été localisé à 150 kilomètres au nord-est de Bagdad et à 37 kilomètres de la ville iranienne de Sarpol-e Zahab. Selon le CSEM, les secousses ont été ressenties en Irak, en Iran et au Koweït.

Cette zone frontalière est souvent en proie aux secousses souterraines. Ainsi, en janvier dernier, huit séismes à un intervalle de moins d'une heure l'un de l'autre ont frappé la frontière entre l'Iran et l'Irak, touchant Bagdad.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Tags:
secousse, blessés, séisme, victimes, Iran, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook