Ecoutez Radio Sputnik
    Alep en octobre 2018 (image d'illustration)

    Armes chimiques à Alep: Moscou appelle la communauté internationale à réagir

    © Sputnik . Flora Moussa
    International
    URL courte
    10260

    La communauté internationale devra réagir «de manière appropriée» au pilonnage par armes chimiques effectué par des extrémistes le 24 novembre contre la ville syrienne d’Alep et faisant de nombreux blessés, a annoncé la diplomatie russe dans un communiqué.

    Moscou a appelé la communauté internationale à ne pas laisser «impunie» l'attaque chimique perpétrée par les radicaux dans la ville syrienne d'Alep le 24 novembre, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

    «Sans aucun doute, l'attaque barbare contre les civils d'Alep mérite une condamnation sans réserve et ne devra pas rester impunie. Nous espérons que la communauté internationale, qui avait exprimé à maintes reprises son opposition catégorique à l'utilisation des armes chimiques en Syrie, réagira de manière appropriée à cette attaque», lit-on dans ce document.

    Le ministère russe a en outre indiqué qu'il était nécessaire de trouver et poursuivre en justice dans les meilleurs délais les auteurs de ce pilonnage.

    «Il faut faire tout ce qui est possible pour trouver et traduire en justice ceux qui ont utilisé durant des années des substances chimiques afin de garder les civils dans un état de terreur», signale le communiqué.

    Le 24 novembre, l'agence de presse syrienne Sana a annoncé que des terroristes avaient attaqué le quartier d'al-Khalidiah, à Alep. Le ministère russe de la Défense a fait savoir que le pilonnage avait fait 46 intoxiqués, dont huit enfants. Un bilan évoqué par Sana le lendemain fait état de 107 blessés. D'après les informations préliminaires évoquées par la Défense russe, il s'agissait de chlore.

    Le 25 novembre, l'aviation russe a frappé les positions terroristes d'où est provenu samedi soir le pilonnage d'Alep, a annoncé le ministère russe de la Défense, par la voix de son porte-parole Igor Konachenkov. Ce raid est intervenu après que le renseignement militaire a découvert, dans le nord de la zone démilitarisée d'Idlib, le matériel avec lequel a été réalisée cette attaque.

    Le même jour, le représentant des Troupes russes de protection radiologique, biologique et chimique (RKhBZ), Konstantin Potemkine, a indiqué que les spécialistes des RKhBZ exerçaient une surveillance permanente des quartiers résidentiels d'Alep.

    Selon M.Potemkine, l'analyse initiale des fragments de munitions permet de conclure que les terroristes ont utilisé des obus artisanaux de 120 mm remplis de substances chimiques de fabrication artisanale. Il a ajouté que la composition de ces substances serait établie après un examen dans le laboratoire de la base aérienne de Hmeimim.

    Lire aussi:

    Moscou a des preuves irréfutables de l’emploi d’armes chimiques par les terroristes à Alep
    Le département d'État donne sa version de l'attaque chimique à Alep
    Moscou: les terroristes prévoyaient une nouvelle frappe aux substances chimiques à Alep
    Tags:
    appel, attaque chimique, responsables, condamnation, armes chimiques, Moscou, Russie, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik