Ecoutez Radio Sputnik
    Conseil de sécurité de l’Onu (image d'illustration)

    Le Conseil de sécurité de l’Onu bloque l’examen de la situation dans le détroit de Kertch

    © AP Photo / Frank Franklin II
    International
    URL courte
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)
    347514

    Suite à la violation de la frontière russe le 25 novembre par trois navires de la Marine ukrainienne, la Russie a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’Onu qui a eu lieu le 26 novembre. La discussion de l’agenda proposé par Moscou a pourtant été bloquée.

    Lors d’une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu, qui s’est déroulée le 26 novembre à New York à la demande de Moscou après que trois bâtiments de la Marine ukrainienne ont violé le matin du 25 novembre la frontière russe, l’examen de l’agenda «Violation des frontières de la Fédération de Russie» a été bloqué, a déclaré le représentant de la Chine présidant le Conseil de sécurité en novembre.

    «Sept membres ont voté contre l’adoption de l’agenda, quatre [ont voté, ndlr] en sa faveur, quatre se sont abstenus, l’agenda n’a pas été accepté», a-t-il indiqué.

    Moscou refuse de faire une déclaration sur le sujet proposé par Kiev

    Par la suite, l’Ukraine a initié la discussion d’une question sur le sujet de la «Violation des frontières» lié à l’incident dans le détroit de Kertch. Dmitri Polianski, premier adjoint de l'ambassadeur russe à l'Onu, a refusé de faire une déclaration officielle à ce sujet.

    «Tenant compte que vous [les membres du Conseil de sécurité, ndlr] ont placé des affaires de procédures au-dessus des intérêts de la cause, je me limite à ce discours sur les motifs du vote et je ne vais pas m’exprimer lors de la réunion organisée suite à la lettre de l’Ukraine dont le sujet de l’agenda est inapproprié pour notre discussion».

    Kiev «fait réchauffer» le sujet de la «soi-disant militarisation» de la mer d'Azov

    D’après Dmitri Polianski, l’Ukraine «fait réchauffer» le sujet de la militarisation de la mer d’Azov avec les États-Unis.

    «En outre, ces derniers mois, Kiev, avec l’appui de Washington, a réchauffé avec insistance le sujet de la soi-disant militarisation de la mer d’Azov», a souligné M.Polianski

    Violation de la frontière russe par les bâtiments ukrainiens

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le matin du 25 novembre la frontière de l'espace maritime russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des gardes-côtes. Le département du FSB pour la Crimée a invoqué la violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

    Le Kremlin et le ministère russe des Affaires étrangères ont qualifié de «provocations» les manœuvres effectuées par les navires de la Marine ukrainienne.

    Le Conseil de défense et de sécurité nationale de l'Ukraine (SNBO) a décidé ce lundi d'appliquer la loi martiale dans le pays pour une durée de 60 jours. Le décret sur la loi martiale, déjà signé par le Président du pays, Piotr Porochenko, doit être approuvé par le parlement.

    Dossier:
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)

    Lire aussi:

    Navires ukrainiens en mer Noire: Moscou en appelle au Conseil de sécurité de l’Onu
    Le parlement ukrainien approuve la loi martiale de Piotr Porochenko
    Porochenko accuse Moscou de vouloir annexer l’Ukraine et appelle l’Otan à l’aide
    Tags:
    urgence, violation de la frontière, réunion, navires, Conseil de sécurité de l'Onu, détroit de Kertch, Crimée, New York, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik