International
URL courte
Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (51)
17982
S'abonner

Le Service fédéral russe de sécurité (FSB) a rendu publics les détails de la situation liée à la violation de la frontière russe par les navires militaires de la Marine ukrainienne.

De nouvelles informations portant sur les événements dans le détroit de Kertch ont été diffusées ce lundi soir par le Service fédéral russe de sécurité. Ainsi, le FSB a révélé où les gardes-côtes russes avaient repéré les navires ukrainiens pour la première fois et à quelle heure les bâtiments ont été arraisonnés par la partie russe.

Les événements du 24 novembre

Selon les détails fournis par le FSB, les gardes-côtes russes ont détecté deux navires de la Marine ukrainienne, à savoir le Gorlovka et le Iany Kapu, dans la zone économique exclusive russe à 16h40 (ici et ci-dessous il s’agit de l’heure de Moscou) le 24 novembre. D’ailleurs, les commandants des bâtiments ont indiqué qu’ils n’allaient pas franchir la frontière russe.

À 21h30, les gardes-côtes ont informé les navires ukrainiens s’approchant de la frontière russe de la procédure de franchissement. Le FSB a rappelé qu’il était nécessaire de déposer une demande pour traverser la frontière, mais les commandants ont répété que cela ne faisait pas partie de leur projet.

Ensuite, à 22h23, les gardes-côtes ont prévenu les bâtiments de la fermeture de la zone dans les eaux russes à l’approche du détroit de Kertch depuis la mer Noire.

Les événements du 25 novembre

Pourtant, à 3h45, les navires le Nikopol et le Berdiansk sont entrés dans les eaux où se trouvaient deux autres bâtiments, le Gorlovka et le Iany Kapu. D’après le FSB, ils ont pénétré dans les eaux territoriales russes sur l’ordre des autorités ukrainiennes.

À 8h35, les navires ukrainiens ont été mis en état d’alerte. Ils ont découvert leurs installations d'artillerie, leurs armes ont été montées à 45 degrés et dirigées vers les navires russes.

Les gardes-côtes ont mis en garde les commandants des bâtiments qu’en cas d'utilisation d'armes la situation serait considérée comme une violation du droit international et de la législation russe.

Par la suite, à 10h35, les capitaines ukrainiens ont signalé à leurs supérieurs que leurs navires avaient été bloqués par des navires russes. À partir de ce moment et jusqu'à 18h30, ils sont restés au sud du détroit de Kertch.

À 18h30, les bâtiments ukrainiens ont essayé de franchir le blocus. Les navires russes les ont avertis que s’ils continuaient à avancer, des tirs d’avertissement pourraient se produire.

À 20h45, le navire russe Izoumroud a tiré en direction de trois navires ukrainiens. Le feu a été ouvert d'une distance à laquelle ils pouvaient voir qu'il s'agissait d'un tir d'avertissement.

En dépit de ce fait, les navires ukrainiens ont continué à se déplacer en direction de la frontière russe.

À 20h50, le navire russe a signalé au bâtiment Berdyansk que s'il continuait à ignorer les avertissements il ouvrirait le feu pour tuer.

À 20h55, le Izoumroud a tiré.

À 20h58, le navire ukrainien Berdiansk a informé sur des blessés à son bord et a demandé de l'aide.

Quelques minutes plus tard, à 21h06, le Izoumroud a arraisonné le navire ukrainien et en a fait sortir sept marins, dont trois étaient blessés.

À 21h27, un hélicoptère Ka-52 du ministère russe de la Défense a arraisonné le navire ukrainien Nikopol.

À 21h55, le navire russe Don a arraisonné le bateau Iany Kapu.

À 23h21, le Don a également arraisonné le Nikopol.

Les événements du 26 novembre

Lundi à 00h40, le navire russe a ramené les militaires ukrainiens blessés à Kertch. À 1h10, la partie russe a commencé à y escorter les bâtiments arrêtés. Ils sont tous arrivés à Kertch à 6h40.

Dossier:
Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (51)

Lire aussi:

Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Mediapart parle d’attentats de «faible intensité», le Net en colère
Des dizaines de manifestants pro-Turcs défilent à Dijon en criant «Allahu Akbar» – vidéos
Tags:
violation de la frontière, données, détails, navires, FSB, détroit de Kertch, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook