Ecoutez Radio Sputnik
    Le détroit de Kertch fermé pour les bateaux civils à des fins de sécurité

    Détroit de Kertch: une provocation «liée aux problèmes intérieurs de l’Ukraine»

    © Sputnik . Andreï Krylov
    International
    URL courte
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)
    5173

    La violation de la frontière russe le 25 novembre dans le détroit de Kertch par trois navires de la Marine ukrainienne viserait à annuler la prochaine élection présidentielle, le Président sortant de Kiev n’ayant rien à produire à la population à titre de succès remportés, a supposé dans un entretien accordé à Sputnik une sénatrice russe.

    Kiev ne cesse de déclarer se trouver dans une sorte d'état de guerre avec Moscou, et tout au long de cette année, les provocations ukrainiennes à l'égard de la Russie se sont multipliées, a rappelé à Sputnik Olga Timofeïeva, représentante de la ville de Sébastopol au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), commentant l'incident lié à la violation de l'espace maritime russe par des navires militaires d'Ukraine.

    «Tout porte à croire que cette provocation est liée aux problèmes intérieurs de l'Ukraine, dont le lancement de la campagne présidentielle. […] On comprend que les autorités ukrainiennes n'ont rien à produire à la population à titre de succès remportés», a estimé l'interlocutrice de l'agence qui fait partie de la commission sénatoriale des Affaires étrangères.

    Selon elle, de telles provocations risquent de devenir de plus en plus fréquentes à l'approche de l'élection présidentielle.

    «Cela n'a qu'un seul objectif pour l'Ukraine qui consiste notamment à annuler l'élection, dont son Président sortant n'a nullement besoin», a résumé la parlementaire.

    Face à la provocation des navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch, les gardes-côtes russes ont agi strictement dans le cadre du droit international et du code pénal de la Russie, a déclaré à Sputnik l'avocate Maria Iarmouch, spécialiste du droit maritime.

    «Ces navires et leurs équipages ne peuvent à présent être rendus à l'Ukraine [comme le réclame Kiev, ndlr], car une enquête sera lancée. […] Les revendications de Kiev sont illégitimes, infondées et ne pourront être satisfaites», a tranché l'experte.

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le matin du 25 novembre la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le département du FSB pour la Crimée, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d'exécuter les ordres des gardes-côtes.

    Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les gardes-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter, a fait savoir le Service fédéral russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

    La Russie a qualifié l'incident de «provocation» et a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État. À la demande de Moscou, le Conseil de sécurité de l'Onu s'est réuni ce lundi à 17h, heure de Paris.

    Commentant la situation, le porte-parole du Kremlin a rappelé que la partie russe avait agi en pleine conformité avec le droit international.

    Dossier:
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)

    Lire aussi:

    Les eaux violées par l'Ukraine étaient russes avant le rattachement de la Crimée (FSB)
    Un député belge rejoint la position de la Russie sur l’incident dans le détroit de Kertch
    Trump réagit à la situation dans le détroit de Kertch
    Tags:
    garde-côtes, Convention sur le droit de la mer, droit de la mer, provocation, élection présidentielle, navires, Conseil de la Fédération, FSB, Sputnik, Maria Iarmouch, Olga Timofeïeva, détroit de Kertch, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik