Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine, Angela Merkel

    L’incident dans la mer Noire au cœur de l’entretien téléphonique entre Poutine et Merkel

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)
    25442

    Lors d’un entretien téléphonique avec Angela Merkel à la suite de l’incident qui s’est produit le 25 novembre dernier, lorsque trois navires militaires ukrainiens avaient violé les eaux territoriales russes, Vladimir Poutine a fait part de la «préoccupation sérieuse» de Moscou et a demandé Berlin de dissuader Kiev de tout acte «irréfléchi».

    Vladimir Poutine et Angela Merkel ont échangé par téléphone à propos de l'incident dans le détroit de Kertch, a communiqué le service de presse du Kremlin, en précisant que la conversation avait eu lieu à l'initiative de la partie allemande.

    «L'incident dangereux qui avait eu lieu le 25 novembre dans les eaux du détroit de Kertch a été discuté. Vladimir Poutine a fait le point sur les actions provocatrices de la partie ukrainienne ainsi que la violation sévère des règles du droit international par ses navires de guerre qui avaient volontairement ignoré les règles du passage pacifique dans les eaux russes», a-t-on appris par le communiqué.

    De plus, il a exprimé «une préoccupation sérieuse» par rapport à la décision de Kiev de mettre ses militaires en état d'alerte et de mettre en place la loi martiale. Il a été par ailleurs précisé que le gouvernement ukrainien endossait toute la responsabilité d'avoir créé une autre situation de conflit ainsi que les risques qui y sont liés.

    «Tout ceci a été commis compte-tenu de la campagne électorale en Ukraine», précise le communiqué.

    En outre, Vladimir Poutine a fait part de son espoir que Berlin utiliserait son influence sur les autorités ukrainiennes afin de les retenir de se lancer dans des actions irréfléchies. Il a été souligné que la police des frontières serait prête à présenter toutes les explications supplémentaires pour faire la lumière sur les faits qui se sont produits dans le détroit de Kertch.

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dimanche matin la frontière russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des garde-côtes. Le département du FSB pour la Crimée a invoqué la violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

    Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter, a fait savoir le Service russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

    Un navire ukrainien qui a violé l’espace maritime russe près de la Crimée
    © Photo. Border Service of the Federal Security Service of the Russian Federation in Crimea
    Le FSB a promis de publier prochainement des preuves confirmant qu'il s'agissait de la provocation mise en œuvre par Kiev et par la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire.

    La Russie a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État. À sa demande, le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira ce lundi à 17h, heure de Paris.

    À la suite de l'incident naval entre l'Ukraine et la Russie dans le détroit de Kertch qui sépare la mer d'Azov de la mer Noire, l'Ukraine a mobilisé ses forces armées, a annoncé le service de presse du ministère ukrainien de la Défense.

    Dossier:
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)

    Lire aussi:

    Un député belge rejoint la position de la Russie sur l’incident dans le détroit de Kertch
    L’Ukraine met son armée en état d’alerte après l’incident près de la Crimée
    Kiev a «joué un mauvais tour» à ses marins, selon ce général ukrainien
    Tags:
    conversation téléphonique, provocation, navires, politique, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik