Ecoutez Radio Sputnik
    Apocalypse

    Les «oreilles de l’Apocalypse» seraient mises en vente en Écosse (photo)

    CC BY-SA 2.0 / Cliff James / Apocalypse
    International
    URL courte
    3120

    La station d’écoute stratégique de l’Otan, Baldo Bridge Listening Station, située en Écosse a été mise en vente, écrit la revue The Drive. Celle-ci, construite en 1985, a été conçue afin d’intercepter les signaux annonçant le lancement de missiles balistiques au cours de la Guerre froide.

    Baldo Bridge Listening Station, la station écossaise d'écoute stratégique de l'Otan, a été mise en vente, rapporte la revue The Drive. Datant de 1985, cette station, qualifiée par les médias d' «oreilles de l'Apocalypse», a été mise hors service deux décennies plus tard.

    Les militaires se sont installés pour la première fois dans cette région en 1942. Un aérodrome supplémentaire, visant à accueillir les avions de la Royal Air Force, y a été construit afin de former les étrangers à piloter les chasseurs Spitfire et Hurricane.

    Après la guerre, l'aérodrome s'est transformé en cimetière d'avions et a été officiellement fermé en 1956. Néanmoins, sur les images réalisées à partir d'un satellite, il est toujours possible d'y observer deux pistes de décollage.

    Par la suite, la Baldo Bridge Listening Station est devenue une station d'interception de signaux radio. Elle avait pour objectif premier de surveiller les ondes radio émises par les satellites soviétiques du système de prévention d'attaque par missiles. Une autre de ses missions revenait à détecter les signaux de lancement de missiles balistiques.

    Avec la fin de la Guerre froide, la menace d'un conflit nucléaire n'était plus à l'ordre du jour. La station a donc été fermée et est désormais mise en vente.

    «C'est un lieu idéal pour ceux qui souhaitent avoir un abri en cas d'apocalypse nucléaire. Le territoire de neuf hectares est doté d'un solide système de protection et équipé de tout le nécessaire pour assurer la survie, en allant de profonds bunkers jusqu'aux générateurs d'électricité à essence», a expliqué l'observateur militaire, Tyler Rogoway.

    Le prix qui en est demandé est «ridicule»: quelque 1,22 millions de dollars (1,07 millions d'euros), avec la grande parabole visant à intercepter les conversations, militaires comprise.

    Lire aussi:

    Où va retomber la station spatiale chinoise?
    Vers un monopole chinois de l’orbite de la Terre?
    Afrine privée d'eau potable par un tir d'artillerie
    Tags:
    ventes, base militaire, apocalypse, OTAN, Ecosse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik