Ecoutez Radio Sputnik
    Gazoduc

    Le gazoduc Israël-Europe est-il un danger pour les exportations de gaz algériennes?

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    14724

    La construction du gazoduc reliant Israël à l’Europe serait une menace pour les intérêts gaziers algériens, relate le site d’information Algérie patriotique, citant des experts algériens dans le domaine.

    L'annonce la semaine passée de la signature d'un accord entre Israël, Chypre, la Grèce et l'Italie pour la construction d'un gazoduc reliant l'État hébreu à l'Europe avec l'aide des Émirats arabes unis serait un danger pour les intérêts de l'Algérie. En effet, selon des experts algériens cités par le site d'information Algérie patriotique le 27 novembre, à Alger on redoute à long terme une baisse des exportations de gaz du pays vers le Vieux Continent, ce qui entraînera une chute de ses revenus en devises fortes, constituant ainsi une menace pour les intérêts du pays.

    Selon ces spécialistes, l'Algérie ne sera touchée qu'en troisième position après la Russie et le Qatar, vu qu'Israël vendra son gaz au début aux pays d'Europe de l'Est et aux Balkans. Cependant, à long terme, ces mêmes experts craignent qu'Israël prenne de plus en plus de parts de marché en Europe, réduisant ainsi la part des autres fournisseurs dont l'Algérie qui fournit 8% du gaz.

    Le second point suscitant l'inquiétude des Algériens serait la possibilité que l'arrivée du gaz israélien sur le marché européen puisse amener les pays consommateurs à privilégier les contrats de courte durée. Alors que les pays producteurs couvrent les coûts de production et arrivent à se faire une marge de bénéfice acceptable en signant des contrats de longue durée avec leurs partenaires européens, selon ces experts.

    Signé par Yuval Steinitz, le ministre israélien des Infrastructures nationales, de l'Énergie et de l'Eau, avec ses homologues chypriote, grec et italien, cet accord, qui est soutenu par l'Union européenne, prévoit la construction d'un gazoduc sous-marin EastMed, reliant les côtes israéliennes à Italie via Chypre, la Crète, la Grèce continentale et le sud de l'Italie.

    Ce gazoduc acheminera conjointement le gaz israélien et chypriote vers plusieurs pays européens dont la Bulgarie et la Serbie. Avec une longueur de 2.000 km et une profondeur sous-marine de 3,5 km, il sera le plus long et le plus profond du monde.

    Lire aussi:

    Israël livrera du gaz à deux pays arabes et compte accéder au marché européen
    Contrats de gaz à long terme avec l’UE: après un cafouillage serré, Alger gagne la partie
    Course gazière: la Russie et l’Azerbaïdjan rivaliseraient-ils sur le marché européen?
    Tags:
    exportations, gaz, gazoduc, Union européenne (UE), Yuval Steinitz, Algérie, Europe, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik