Ecoutez Radio Sputnik
    Les Allemands ont plus envie de coopérer avec la Russie que les Américains

    Les Allemands ont plus envie de coopérer avec la Russie que les Américains

    © AFP 2018 John Macdougall
    International
    URL courte
    2290

    Les Allemands ont plus envie que les Américains de renforcer leurs relations avec la Russie, selon les résultats d’une étude. De plus, les chercheurs concluent que les Allemands sont plus favorables à développer les relations avec Moscou qu’avec Washington.

    Les Allemands sont plus favorables à collaborer avec la Russie que les Américains, selon une recherche menée par les deux centres d'étude américain Pew Research et allemand Körber-Stiftung.

    En général, les habitants des deux pays sont favorables à coopérer avec les grandes puissances mondiales comme la France, le Royaume-Uni et la Chine. En même temps, les Allemands ont montré une meilleure attitude envers la Russie: 69% se sont exprimés pour le développement des relations avec ce pays, quant aux États-Unis, 58% se sont manifestés contre les relations avec la Russie.

    Entre temps, en ce qui concerne les relations entre Berlin et Washington, les résultats de ces recherches sont opposés aux précédents. Alors, 70% des Américains ont qualifié ces relations de «bonnes» et 73% des Allemands les ont appelées «mauvaises», voire «très mauvaises».

    ​De plus, 7 répondants sur 10 aux États-Unis ont soutenu le renforcement de la coopération avec l'Allemagne, quand seulement 41% des habitants du pays européen sont en faveur d'un tel scénario.

    Enfin, 72% des répondants pensent que Berlin devrait dans le futur mener une politique extérieure plus indépendante de Washington.

    «Les Allemands s'éloignent visiblement de plus et plus de leur partenaire le plus important en dehors de l'Europe», a expliqué Nora Müller, la directrice de Körber-Stiftung, en commentant les résultats de l'étude.

    Lire aussi:

    «La Russie a besoin d’une Europe forte et de politiciens européens intelligents»
    Les trois facettes de la présence allemande en Tunisie
    Sanctions antirusses: Berlin cherche à tirer son épingle du jeu imposé par Washington
    Tags:
    relations, coopération, sondage, Körber-Stiftung, Pew Research Center, Nora Müller, Chine, Royaume-Uni, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik