Ecoutez Radio Sputnik
    Piotr Porochenko

    Porochenko évoque la menace d’une «guerre d’envergure» avec la Russie

    © Sputnik . Alexey Vitvitsky
    International
    URL courte
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)
    46546

    Sur fond de tensions survenues après l’incident en mer Noire, lorsque trois navires militaires ukrainiens avaient violé les eaux territoriales russes le 25 novembre dernier, Piotr Porochenko a déclaré que l’Ukraine était menacée d’une «guerre d’envergure» avec la Russie.

    En commentant aux médias locaux l'incident dans le détroit de Kertch, le Président ukrainien Piotr Porochenko a affirmé que l'Ukraine était menacée d'une «guerre d'envergure» avec la Russie. Selon lui, ses propos sont justifiés par les informations des services de renseignement selon lesquelles la technologie militaire russe, parmi laquelle les chars, est concentrée à proximité des frontières ukrainiennes.

    D'après M.Porochenko, cité par son service de presse, suite à l'incident dans le détroit de Kertch, Kiev devait «mettre en alerte les forces armées ukrainiennes pour le cas d'une intrusion terrestre d'envergure».

    «C'est pourquoi je veux que personne ne pense qu'il s'agisse de jouets. Le pays est menacé d'une guerre d'envergure avec la Russie», a ajouté le dirigeant ukrainien en expliquant ainsi sa décision d'instaurer la loi martiale.

    Youri Chvytkine, vice-président de la commission de la défense à la Douma (chambre basse du parlement russe), a commenté dans une interview accordée à RT cette déclaration du Président ukrainien. Pour sa part, les actions de Piotr Porochenko visent à détourner l'attention du peuple ukrainien de la campagne électorale.

    Selon M.Chvytkine, M.Porochenko comprend bien qu'il est un «candidat pratiquement non éligible».

    «L'introduction de la loi martiale, à son avis, peut permettre de reporter les élections et de mobiliser une partie de l'électorat radical. Mais dans sa plus grande majorité, le peuple ukrainien comprend qu'il est devenu un otage», a-t-il expliqué.

    En instaurant la loi martiale, M.Porochenko «a pratiquement déclaré la guerre à son propre peuple», a conclu M.Chvytkine.

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dimanche matin la frontière russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des garde-côtes. Le département du FSB pour la Crimée a invoqué la violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

    Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter, a fait savoir le Service russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

    Le FSB a promis de publier prochainement des preuves confirmant qu'il s'agissait de la provocation mise en œuvre par Kiev et par la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire.

    La Russie a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État. À la suite de l'incident naval entre l'Ukraine et la Russie dans le détroit de Kertch qui sépare la mer d'Azov de la mer Noire, l'Ukraine a mobilisé ses forces armées, a annoncé le service de presse du ministère ukrainien de la Défense.

    Dossier:
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)

    Lire aussi:

    «Le délire d’un homme pas tout à fait sobre»: un député russe tacle Porochenko
    Porochenko accuse Moscou de vouloir annexer l’Ukraine et appelle l’Otan à l’aide
    L’Ukraine met son armée en état d’alerte après l’incident près de la Crimée
    Tags:
    conflit, provocation, politique, élections, guerre, Iouri Chvytkine, Piotr Porochenko, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik