International
URL courte
8234
S'abonner

Cherchant à appréhender de manière plus efficace les voleurs de deux-roues, la police londonienne a validé une solution peu banale. Se lançant dans une course-poursuite, les policiers peuvent désormais utiliser la technique du «contact tactique» qui consiste à renverser volontairement le voleur en fuite avec leur voiture de patrouille.

Pour arrêter plus efficacement les voleurs de deux-roues en fuite, la police londonienne est désormais autorisée à utiliser une méthode originale, connue sous le nom de «contact tactique». Cette méthode consiste à percuter volontairement le fuyard à l'aide de la voiture de patrouille, ont rapporté les médias.

L'objectif principal de cette initiative demeure la neutralisation des voleurs qui jouissaient jusque-là d'une relative impunité, étant donné que les patrouilles renonçaient souvent à les poursuivre, de peur de créer des accidents.

Comme l'indiquent les médias, cette nouvelle méthode s'est avérée efficace car 63 individus ont déjà été interpellés de cette manière.

«Depuis que nous utilisons le contact tactique, nous n'avons provoqué aucune blessure sérieuse» a précisé un porte-parole de la police de Londres, cité par les médias.

Selon Scotland Yard, depuis le lancement de cette nouvelle méthode, ce type de vols a baissé d'environ 35%.

​Il y en a toutefois ceux qui s'interrogent sur la légalité de cette pratique policière. Ainsi, plusieurs avocats ont mis en doute le bien-fondé de la méthode du «contact tactique». La police est censée confirmer si l'emploi de cette tactique sera finalement généralisée.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
fuite, images, moto, police, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook