International
URL courte
23283
S'abonner

Pour Angela Merkel, les tensions entre Moscou et Kiev qui sont montées d’un cran après l’incident de Kertch, doivent être réglées par le biais du dialogue sans recours aux moyens militaires.

Kiev doit faire preuve d'une «approche intelligente» à l'égard de ce qui s'est produit dans le détroit de Kertch, estime la chancelière allemande Angela Merkel.

«J'ai l'intention de discuter de ce sujet avec le Président russe lors du sommet du G20. Nous allons nous en occuper, mais nous demandons à la partie ukrainienne d'adopter une approche intelligente à cet égard», a déclaré Mme Merkel à l'ouverture du troisième forum germano-ukrainien à Berlin.

Selon la chancelière fédérale, ce problème ne peut être résolu que par le biais de négociations, une solution militaire étant «impossible».

Le Kremlin et le ministère russe des Affaires étrangères ont qualifié de «provocations» les manœuvres effectuées par les navires de la Marine ukrainienne qui ont violé dimanche l'espace maritime russe. Ils ont fait remarquer que l'Ukraine avait violé les principes de base du droit international et que les gardes-frontières russes avaient agi en entière conformité avec celui-ci en arraisonnant les trois navires concernés.

Suite à l'incident de Kertch, le représentant spécial américain pour l'Ukraine Kurt Volker a de nouveau appelé les alliés européens de Washington à ne pas participer au projet du gazoduc Nord Stream 2 devant relier la Russie et l'Allemagne en contournant notamment l'Ukraine.

Pourtant, le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert a souligné que son pays restait disposé à participer au projet.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
tensions, violation de la frontière, provocation, Nord Stream 2, G20, Steffen Seibert, Kurt Volker, Angela Merkel, Allemagne, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook