International
URL courte
Par
261309
S'abonner

Après l'entente... l'affrontement? Poutine refuse toute discussion officielle avec Netanyahou: ce fut le cas ce 11 novembre à Paris. Qu'en sera-t-il au Sommet du G20, en Argentine du 30 novembre au 1er décembre? L'affaire de l'avion russe abattu en septembre dernier a changé leurs liens stratégiques. Analyse de la crise entre la Russie et Israël.

C'est un fait! La relation russo-israélienne est gelée. Malgré ses demandes médiatiques, Benjamin Netanyahou n'a pu discuter ouvertement avec Vladimir Poutine à Paris lors des commémorations du centenaire de l'armistice. La raison est limpide. La responsabilité d'Israël dans le crash de l'Iliouchine 20 ayant entraîné la mort de 15 soldats russes le 17 septembre dernier est loin d'être une histoire ancienne pour Moscou. La Russie s'éloigne d'Israël et les intérêts géopolitiques de ces deux pays pourraient diverger de plus en plus au Proche et au Moyen-Orient, notamment en Syrie. Après l'alliance, la désalliance?

 

Lire aussi:

Le Président brésilien Jair Bolsonaro testé positif au Covid-19
Jeune gendarme tuée par un récidiviste: «on demande à pouvoir ouvrir le feu en cas de refus d’obtempérer»
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Tags:
désalliance, rupture, stratégie, alliance, crise, géopolitique, colonies, intérêts nationaux, défense antiaérienne, ONU, Hezbollah, Benjamin Netanyahu, Hassan Rohani, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Tel Aviv, Palestine, Argentine, Proche-Orient, Moscou, Liban, Iran, Hauteurs du Golan, Israël, Syrie, Paris, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook