International
URL courte
Sommet du G20 à Buenos Aires (2018) (30)
28945
S'abonner

Le Kremlin regrette la décision de l’administration américaine d’annuler la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine, prévue en Argentine en marge du sommet du G20 de 2018, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le porte-parole du Kremlin a commenté la décision du dirigeant américain d'annuler la rencontre avec Vladimir Poutine en Argentine après avoir pris connaissance d'un rapport sur l'incident survenu dans le détroit de Kertch.

«Nous regrettons la décision de l'administration américaine d'annuler la rencontre planifiée des deux Présidents à Buenos Aires. Cela signifie que la discussion de questions importantes de l'ordre du jour international et bilatéral est reportée pour une durée indéterminée», a déclaré Dmitri Peskov.

Et d'ajouter:

«En ce qui concerne le Président russe Vladimir Poutine, il est prêt à contacter son homologue américain», a-t-il conclu.

Plus tôt le leader américain a annulé sa rencontre avec Vladimir Poutine prévue en Argentine, pays qui accueille le sommet du G20 de 2018. Selon Donald Trump, il a pris cette décision après avoir consulté le rapport sur l'incident survenu le weekend dernier en mer Noire.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a par la suite annoncé que la partie russe ne disposait pas d'informations officielles concernant l'annulation de la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine. Selon lui, en cas d'annulation de la réunion avec M.Trump, le Président russe aura «deux heures libres pour d'autres rencontres en marge du sommet».

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le 25 novembre dernier la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch, avant d'être arraisonnés par les gardes-côtes russes. Le Kremlin a qualifié de «provocations» les manœuvres effectuées par les navires de la Marine ukrainienne, l'accusant d'avoir violé les principes de base du droit international.

Trump trouve un pretexte pour annuler la rencontre avec Poutine
© Sputnik
Trump trouve un pretexte pour annuler la rencontre avec Poutine
Dossier:
Sommet du G20 à Buenos Aires (2018) (30)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
rencontre, annulation, politique, sommet du G20 en Argentine (2018), Donald Trump, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook