International
URL courte
Sommet du G20 à Buenos Aires (2018) (30)
531568
S'abonner

À la place des responsables argentins qui devaient accueillir le chef de l’État français, des employés de l’aéroport, certains portant des gilets jaunes, ont serré la main d’Emmanuel Macron et lui ont souhaité la bienvenue. Une chaîne argentine, citant des autorités, a fourni des explications.

À leur arrivée à Buenos Aires au sommet du G20, le Président français et son épouse  n'ont pas été accueillis à l'aéroport par des responsables argentins en raison d'un malentendu, annonce la chaîne Todo Noticias, se référant aux propos de la vice-Présidente argentine, Gabriela Michetti.

La vice-Présidente argentine avait pour mission de recevoir le Président de la République française. Mais quelque chose ne s'est pas passé comme prévu et celle-ci ne les a pas attendus à la sortie de l'avion au bon moment pour respecter le protocole.

Le Français, désorienté, a pris sa femme Brigitte par la main et a marché le long du tapis rouge où il ne trouva qu'un ouvrier en gilet jaune, à qui il a tendu la main pour le saluer. Le détail a même semblé ironique en raison des manifestations du mouvement des «gilets jaunes» en France qui s'oppose à la hausse des prix du carburant.

«Nous avons dû attendre jusqu'à ce qu'on nous dise "Maintenant!" pour aller au tapis rouge pour les rencontrer. Tout était chronométré, tout était parfait, en théorie, et quand ils ont dit "maintenant", nous sommes partis et nous avons compris que le Président montait déjà dans la voiture», a déclaré Mme Michetti.

Dans le cadre de sa visite au sommet du G20, qui se déroule les 30 novembre et 1er décembre à Buenos Aires, le Président de la République devra s'entretenir avec plusieurs dirigeants mondiaux, dont le locataire du Kremlin, le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane ou le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Dossier:
Sommet du G20 à Buenos Aires (2018) (30)

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
Tags:
aéroport, sommet du G20 en Argentine (2018), Gabriela Michetti, Brigitte Macron, Emmanuel Macron, Buenos Aires, Argentine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook