Ecoutez Radio Sputnik
    Des Gilets jaunes à Bruxelles

    Fourgon de police incendié, pavés déscellés: «scènes de guerre» à Bruxelles (vidéos)

    © REUTERS / Yves Herman
    International
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (245)
    31895

    A Bruxelles, la manifestation des «gilets jaunes» qui avait débuté dans le calme ce matin a dégénéré dans l'après-midi pour ressembler à des «scènes de guerre».

    La manifestation des «gilets jaunes» qui avait débuté dans le calme ce vendredi à Bruxelles a dégénéré dans l'après-midi à cause de casseurs présents parmi les 500 protestataires, selon Sudinfo.

    Le journaliste Remy Buisine a été violemment interpellé par des policiers pendant la manifestation, mais a été relâché.

    Dès qu'ils ont commencé à se rassembler à Bruxelles à 10 heures du matin, les «gilets jaunes» étaient attendus par un important dispositif de sécurité, indiquent les médias belges. Et si la matinée a été assez calme et que les «gilets jaunes» n'ont fait que perturber la circulation dans la ville, la situation a dégénéré en début d'après-midi. Des manifestants ont lancé des projectiles sur des policiers. En riposte, la police a lancé de l'eau sur les manifestants avec des auto-pompes, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles, Ilse Van de keere, citée par Le Soir.

    Les manifestants ont incendié deux véhicules de police.

    Toujours selon la presse, parmi les slogans qui étaient scandés en fin de matinée, on entendait principalement des critiques dirigées contre le gouvernement belge, demandant la démission du Premier ministre Charles Michel.

    Auparavant, le Premier ministre Charles Michel avait déclaré que le gouvernement belge entendait le message des «gilets jaunes» et exprimait sa volonté de «transformer la colère en projet de solution positif». Il avait ajouté toutefois qu'il s'attendait à dialoguer avec un mouvement «davantage structuré». Toujours selon les médias, Charles Michel a dit comprendre que les revendications des «gilets jaunes» étaient dirigées contre la hausse des accises sur les carburants.

    La vague de mécontentement qui déferle sur la France a également touché la Belgique où plusieurs sites pétroliers ont été bloqués par des manifestants. Selon Sudinfo, un rassemblement des «gilets jaunes» à Charleroi a dégénéré dans la nuit du 23 au 24 novembre en affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (245)

    Lire aussi:

    «Gilets jaunes» sous tension à Bruxelles: 60 interpellations, des tunnels fermés (images)
    Champs-Élysées: la police ouvre la voie aux «gilets jaunes» qui l'applaudissent
    De Bruxelles à Bagdad, les Gilets jaunes s’internationalisent (photos)
    Tags:
    canon à eau, carburant, interpellation, police, manifestation, journalistes, situation, Le Soir, Charles Michel, Charleroi, Belgique, Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik