International
URL courte
3191
S'abonner

Un séisme de magnitude 7,1 a fait trembler des bâtiments dans la plus grande ville d'Alaska, Anchorage, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM). Selon l'USGS, la magnitude du séisme a atteint 7,0. La première secousse a été suivie de plusieurs répliques de magnitude 5,8 au maximum.

Un tremblement de terre de magnitude 7,1 s'est produit vendredi à une trentaine de kilomètres de la plus grande ville d'Alaska, Anchorage, a annoncé le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) sur son site officiel.

​Les habitants d'Anchorage ont posté sur les réseaux sociaux des images montrant les conséquences du séisme:

Selon l'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS), la magnitude du séisme a atteint 7,0.

La première secousse a été suivie de plusieurs répliques de magnitude 5,8 au maximum.

Aucune information sur d'éventuelles blessés dans l'incident n'est disponible pour le moment. Selon les estimations du CSEM, plus de 500.000 personnes se trouvaient dans la zone où les secousses ont été ressenties.

Les autorités locales ont lancé une alerte tsunami après le tremblement de terre. Plus tard, l'alerte a été levée.

D'après la police, le tremblement de terre a porté préjudice à l'infrastructure de la ville d'Anchorage. Plusieurs ponts et rues ont été fermés.

Le trafic aérien à l'aéroport international d'Anchorage a été suspendu.

​Le gouverneur de l'Alaska Bill Walker a décrété l'état d'urgence. Il a annoncé être en contact avec la Maison-Blanche.

 

Lire aussi:

Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
«L’intention était de mettre le feu»: un candidat RN agressé et aspergé d’huile à Arles – vidéo
Euro: le Danois Eriksen perd connaissance en plein match avec la Finlande, la rencontre interrompue - vidéo
Mélenchon enfariné avant une manifestation à Paris – vidéo
Tags:
conséquences, tsunamis, destruction, séisme, Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), USGS (institut de veille géologique américain), Anchorage, Alaska, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook