Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et Xi Jinping

    Trump pourrait violer l'accord avec la Chine à tout moment, selon un expert chinois

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    12200

    Après la rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en Argentine, le Président américain a accepté de ne pas imposer de nouveaux droits de douane contre la Chine. Mais la communauté des experts chinois appelle à ne pas être optimiste sur ces promesses car, selon eux, il pourrait les violer à tout moment.

    Le non-respect des engagements est déjà un trait distinctif de Donald Trump, il ne faut donc pas regarder avec un grand optimisme les accords conclus en Argentine sur la confrontation commerciale entre la Chine et les États-Unis, Donald Trump peut les violer à tout moment, a déclaré à Sputnik le politologue chinois Si Manan.

    «Les accords conclus cette fois-ci pourraient être résiliés dès demain, la Chine est actuellement confrontée à un spéculateur à qui on ne peut pas faire confiance. Oui, avant c'était un homme d'affaires et il semblait avoir réussi, mais en réalité c'est un spéculateur. Lorsqu'il est devenu Président, il a appliqué ses compétences de spéculateur à l'arène politique et commerciale des grandes puissances», a déclaré Si Manan.

    Quand à savoir si les parties pourront parvenir à des accords dans un délai de 90 jours, le spécialiste a assuré qu'«en trois mois la Chine et les États-Unis ne pourront pas terminer la guerre commerciale». Il a également ajouté que la clause sur le délai de 90 jours pour parvenir à un accord — dans le cas contraire il y aurait une augmentation des droits de 25% du côté des États-Unis, n'est que du chantage et de la contrainte.

    Donald Trump et Xi Jinping se sont tendu la main le 1er décembre en marge du G20 à Buenos Aires. La Chine a accepté d'acheter «un très grand nombre» de produits agricoles, énergétiques, industriels ainsi que d'autres produits américains pour réduire le déficit commercial entre les deux pays.

    De son côté, Donald Trump a accepté de maintenir à 10% les droits de douane sur quelque 200 milliards de dollars de produits importés chinois et de ne pas les porter à 25% au 1er janvier, précise le communiqué de la Maison-Blanche.

    Auparavant, Donald Trump prévoyait de porter dès le 1er janvier prochain à 25% les droits de douane sur quelque 200 milliards de dollars (176 milliards d'euros) de produits chinois importés aux États-Unis et menaçait de taxer 267 milliards de dollars (236 milliards d'euros) de produits importés supplémentaires.

    Lire aussi:

    Mike Pompeo dresse le tableau de la Chine après sa défaite dans la «guerre commerciale»
    La guerre commerciale a mené les États-Unis et la Chine au bord du gouffre financier
    Pékin fustige le tort causé par la politique d’hégémonie économique des USA
    Tags:
    violations, accord, sommet, Donald Trump, Xi Jinping, Buenos Aires
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik