Ecoutez Radio Sputnik
    Gouvernorat de Hama, image d'illustration

    Hama: la Défense russe fait état d'une nouvelle perte militaire syrienne

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    7170

    Un soldat syrien a trouvé la mort lors d'un pilonnage du gouvernorat de Hama mené par des radicaux, a fait savoir ce dimanche le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit dans ce pays proche-oriental.

    Le pilonnage de l’agglomération de Zallakiyat, dans le gouvernorat de Hama, a fait un mort et un blessé parmi les effectifs de l’armée gouvernementale syrienne, a fait savoir ce dimanche le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Solomatine.

    «En dépit du régime de cessez-le-feu en vigueur, les violations commises par des bandes armées illicites agissant depuis la zone de désescalade d’Idlib se poursuivent», a-t-il souligné.

    Ainsi, au cours des dernières 24 heures, des pilonnages de l’agglomération de Zallakiyat, dans le gouvernorat de Hama, ainsi que dans ceux de Lattaquié et d’Alep ont été enregistrés, a fait savoir M.Solomatine.          

    Et de préciser que le pilonnage du gouvernorat de Hama avait fait un mort et un blessé dans les rangs de l’armée syrienne.    

    Le responsable a en outre ajouté que dans le cadre de l’application du décret présidentiel du 9 novembre 2018, les autorités syriennes continuaient à amnistier les Syriens ne s'étant pas soumis à leurs obligations militaires, dont les réfugiés et les membres de groupes armés illicites. Selon les données disponibles au 1er décembre, plus de 14.200 personnes ont déjà été amnistiées.

     

     

    Lire aussi:

    Défense russe: six militaires syriens trouvent la mort lors d’un pilonnage de Hama
    Quatre militaires tués et un autre blessé dans des pilonnages de radicaux en Syrie
    Syrie: deux soldats syriens tués dans un pilonnage du gouvernorat de Lattaquié
    Tags:
    pilonnage, victimes, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Hama, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik