International
URL courte
Par
5193
S'abonner

En marge de la Journée économique du Sénégal qui s’est déroulée récemment dans la capitale russe, l’ambassadeur du Sénégal en Russie a évalué les liens existant entre Moscou et Dakar ainsi que des projets les plus prometteurs entre les deux États dans un entretien accordé à Sputnik.

Dans une interview à Sputnik à l'occasion de la Journée économique du Sénégal ayant eu lieu récemment dans la capitale russe, l'ambassadeur du Sénégal à Moscou, Abdou Salam Diallo, a qualifié d'«excellente» la coopération politique, diplomatique et académique entre le Sénégal et la Russie. Pour lui, il faudrait «élargir et approfondir» la collaboration «économique et commerciale», et c'est «justement l'objectif» de ce premier forum.

«Ce qu'il y a lieu de faire, et je pense que les deux chefs [d'État, ndlr] sont d'accord là-dessus: le Président Vladimir Poutine et le Président Macky Sall [du Sénégal, ndlr], c'est d'élargir et d'approfondir la coopération économique et commerciale surtout parce que la coopération politique, diplomatique et académique est excellente. Et ce qu'il y a lieu de faire, c'est de faire en sorte que l'économie et le commerce suivent. Et c'est là justement l'objectif pour lequel nous avons organisé ce premier forum économique de l'ambassade», a indiqué l'ambassadeur sénégalais à Moscou.

Abdou Salam Diallo a également abordé le sujet des projets les plus prometteurs entre le Sénégal et la Russie. Selon lui, le domaine de la pisciculture est l'un des plus importants.

«Entre les deux pays, il y a un accord sur la pêche. Je pense qu'on est en train de le négocier pour faire en sorte que les chalutiers russes puissent pêcher également au Sénégal. Et là également il y aura la possibilité pour certains pêcheurs professionnels sénégalais de venir se faire former en Russie

En outre, selon l'ambassadeur sénégalais, il existe aussi un projet visant à la construction de petits bateaux insubmersibles qui peuvent aider la pêche traditionnelle sénégalaise.

«Parce que nous avons plus de 200.000 pécheurs sénégalais qui utilisent des pirogues traditionnelles en bois et qui, malheureusement, se détériorent», a expliqué Abdou Salam Diallo.

Mais outre la pisciculture, Abdou Salam Diallo a évoqué d'autres domaines à développer.

«Nous pensons également que les entrepreneurs russes doivent plus s'investir dans les mines, dans le pétrole, et tous ces projets structurants que le Sénégal veut initier», a-t-il résumé.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
relations économiques, relations bilatérales, collaboration, pêche, coopération, projet, commerce, diplomatie, investissements, Abdou Salam Diallo, Dakar, Sénégal, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook