Ecoutez Radio Sputnik
    Feu (Image d'illustration)

    En Inde, on met le feu à une femme, la réaction de la police est sidérante

    © AP Photo / Andres Kudacki
    International
    URL courte
    1863

    Dans l’État de l'Uttar Pradesh (dans le nord de l'Inde), une femme se trouve dans un état critique après que deux hommes, qui l'auraient molestée quelques jours plus tôt, lui ont mis le feu. Néanmoins, la police fait la sourde oreille.

    En Inde, une femme, qui a voulu déposer une plainte auprès de la police «pour avoir été molestée» par deux individus, a témoigné avoir été ensuite attaquée et brûlée le 1er décembre «par les mêmes hommes» dans le district de Sitapur, relate la BBC. La femme aurait déjà été éconduite par la police auparavant.

    Les deux accusés ont été arrêtés et trois policiers ont été suspendus, a déclaré un responsable de la police à BBC Hindi. La femme a subi de graves brûlures.

    De nombreux activistes luttant pour les droits des femmes affirment que le harcèlement des victimes de viol par la police n'est pas rare. Et de nombreux cas d'agressions sexuelles en Inde ne sont pas signalés en raison de l'apathie de la police et de la stigmatisation liée au viol, soulignent-ils.

    Le 29 novembre, la victime aurait été agressée par deux frères dans un champ proche de chez elle. Elle aurait réussi à s'échapper et à se rendre au poste de police, accompagnée de membres de sa famille, pour porter plainte. Mais ceux-ci affirment qu'ils ont été éconduits par les agents.

    Un haut responsable de la police a déclaré aux journalistes qu'ils enquêtaient pour savoir pourquoi le responsable du commissariat n'avait pas enregistré la plainte initiale. Il a précisé que deux policier ainsi que l'officier en charge avaient été suspendus pour «négligence».

    Lire aussi:

    Berlin après Cologne? L’Allemagne de nouveau frappée par le harcèlement sexuel
    La France devient-elle un pays dangereux pour les femmes?
    PSQ: «On veut une police de policiers et non pas une police de politiciens»
    Tags:
    femme, viol, feu, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik