Ecoutez Radio Sputnik
    Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'Union européenne

    L’UE craint que «la loi de la jungle» n’évince l’État de droit

    © AFP 2018 THIERRY CHARLIER
    International
    URL courte
    24183

    La loi de la jungle pourrait prévaloir sur l’État de droit dans le monde contemporain, a déclaré Federica Mogherini. Comme l’a remarqué la chef de la diplomatie européenne, «aujourd'hui, les traités internationaux, qui ont mis fin à la guerre froide, sont remis en question».

    Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'Union européenne, s'est dite préoccupée par le fait que la loi de la jungle pourrait prévaloir sur l'État de droit à cause des contestations de traités internationaux importants pour la sécurité.

    «Aujourd'hui, j'ai peur. Nous devons admettre que le nouvel ordre mondial n'a pas encore été traduit et, pire encore, qu'il existe un risque réel que la loi de la jungle remplace l'État de droit. Aujourd'hui, les traités internationaux, qui ont mis fin à la guerre froide, sont remis en question», a déclaré Mme Mogherini dans un discours à la Kennedy Harvard School of International Relations, cité par le service diplomatique de l'Union européenne.

    Selon elle, «au lieu de construire un nouvel ordre, nous devrions plutôt consacrer une énorme partie de notre énergie à l'empêchement du démantèlement de certaines parties des règles en vigueur».

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dans la matinée du 25 novembre la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le département du FSB pour la Crimée, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d'obtempérer aux ordres des garde-côtes. Vers 19h00, heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris de nouvelles actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter. Trois militaires ukrainiens ont été blessés avant de recevoir des soins médicaux. Leurs jours ne sont pas en danger.

    La Russie a qualifié l'incident de «provocation» et a ouvert une enquête pour violation de sa frontière. Moscou a demandé aux pays occidentaux soutenant Kiev d'influer sur les autorités ukrainiennes. Celles-ci ont décidé lundi d'introduire la loi martiale dans certaines régions de l'Ukraine, le long de la frontière avec la Russie, ainsi que le long des côtes de la mer Noire et de la mer d'Azov pour une durée de 30 jours.

    Lire aussi:

    Kiev a tenté d’engager Berlin dans une guerre, selon l’ex-chef de la diplomatie allemande
    Erdogan propose un moyen de régler l'incident du détroit de Kertch
    Porochenko accuse Moscou de vouloir annexer l’Ukraine et appelle l’Otan à l’aide
    Tags:
    ordre mondial, tensions, sécurité, Union européenne (UE), Federica Mogherini, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik