International
URL courte
17236
S'abonner

Les exportations illégales de pétrole ne cessent pas dans les zones contrôlées par la coalition anti-Daech* en Syrie, selon le chef d’état-major interarmées russe.

Des convois de camions transportant du pétrole des régions syriennes contrôlées par la coalition internationale sont régulièrement observés aux frontières irakienne et turque, a fait savoir mercredi le chef d'état-major interarmées russe, Valeri Guerassimov.

«Des outils de reconnaissance russes enregistrent régulièrement des convois de véhicules transportant du pétrole en provenance des régions dans l'est de la Syrie contrôlées par la coalition à destination de la Turquie et de l'Irak», a indiqué l'officier lors d'une conférence de presse pour les attachés militaires étrangers.

Selon lui, les revenus cumulés grâce à la vente de ces ressources servent notamment à financer les activités de Daech* sur la rive est de l'Euphrate.

M.Guerassimov a également souligné que la situation restait «critique» dans la ville de Raqqa, «littéralement rasée de la surface de la Terre par les bombardements de la coalition américaine».

«Jusqu'à aujourd'hui, les travaux de déminage n'ont pas été menés dans la ville. Des engins explosifs y font chaque jour des morts et des mutilés», a-t-il indiqué.

Toujours d'après l'officier, la position «irresponsable» des États-Unis à l'égard de Raqqa témoigne de l'«absence totale d'intérêt» pour la normalisation de la situation dans les régions sous leur contrôle.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Tags:
crise syrienne, déminage, pétrole, coalition anti-Daech, Daech, Valéri Guérassimov, Euphrate, États-Unis, Irak, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook