Ecoutez Radio Sputnik
    Doha, Qatar

    En pleine crise entre Doha et Riyad, l’émir du Qatar invité au sommet du Golfe

    © Sputnik . Abdulkader Hajj
    International
    URL courte
    212

    La crise aiguë entre Doha et Riyad qui a abouti à la rupture de leurs relations diplomatiques n’a pas empêché le roi saoudien Salmane d’inviter l’émir du Qatar au sommet annuel du Golfe de dimanche prochain, juste au lendemain de l’annonce par Doha de son retrait de l’OPEP.

    Alors que les relations diplomatiques entre le Qatar et l'Arabie saoudite sont rompues et que le Qatar s'est déclaré prêt à sortir de l'OPEP, le roi saoudien Salmane a invité l'émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani au sommet annuel du Conseil de coopération du Golfe, prévu dimanche 9 décembre à Riyad, a annoncé l'agence de presse qatarie QNA.

    Cette dernière n'a pas précisé si l'émir avait accepté l'invitation. Cependant un porte-parole du bureau de communication du gouvernement qatari a confié à Sputnik que Doha avait toujours appelé à un dialogue ouvert pour le règlement de n'importe quel différend entre les voisins.

    Logo de OPEP
    © Sputnik . Alexey Vitvitskiy
    Le vice-ministre des Affaires étrangères du Koweït, Khaled Jaralla, avait précédemment annoncé aux journalistes que les dirigeants des six monarchies du Golfe, Qatar compris, seraient invités au sommet de Riyad, bien que l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn aient rompu les relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutien au terrorisme.

    Le sommet de l'année dernière s'est déroulé au Koweït en présence de deux dirigeants sur six (les émirs du Koweït et du Qatar) et son communiqué final n'a compris aucune déclaration sur la crise autour du Qatar.

    Le sommet de Riyad se déroulera en prévision d'une rencontre des dirigeants des pays du Golfe avec le Président américain, prévue pour janvier prochain à Camp David. Donald Trump avait précédemment invité les pays de la région à mettre un terme au conflit avec le Qatar, appelant ce dernier pays son allié clé dans la région.

    Lire aussi:

    Crise arabe: les pays du Golfe remontés contre le Qatar
    Ex-ministre égyptien: le Qatar paie cher sa politique
    Faux espoir: Riyad préfère attendre que Doha confirme sa volonté de négocier
    Tags:
    invitation, sommet, OPEP, Conseil de coopération du Golfe (CCG), Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Tamim ben Hamad Al-Thani, Arabie Saoudite, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik