Ecoutez Radio Sputnik
    Nord Stream 2

    L’Autriche intéressée par Nord Stream 2, selon le président du Conseil national

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    8280

    La question du projet Nord Stream 2 a été abordée par le président du Conseil national autrichien lors de son discours devant la Douma russe. Il a déclaré que son pays était prêt à participer au projet qui, d’après lui, pourrait servir à la sécurité et la stabilité européenne.

    L'Autriche est intéressée par une participation au projet Nord Stream 2 car il pourrait améliorer la sécurité européenne, selon le président du Conseil national autrichien (chambre basse du parlement) Wolfgang Sobotka.

    «Aujourd'hui, la Russie est l'un des partenaires les plus importants de l'Union européenne en ce qui concerne l'exportation du gaz», a déclaré Wolfgang Sobotka devant la Douma russe lors d'une session plénière.

    Avant d'ajouter:

    «Nous sommes intéressés par le projet Nord Stream 2 afin de garantir une stabilité et une sécurité supplémentaire à l'Union européenne», a lancé Wolfgang Sobotka devant les députés russes.

    En outre, Wolfgang Sobotka a insisté sur le fait que, pour l'Autriche, la Russie n'était pas seulement un partenaire, mais aussi une puissance mondiale importante.

    «Nous apprécions la Russie comme partenaire, parce que c'est une grande puissance mondiale et un acteur important sur la scène internationale, actif dans tous les processus». 

    Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites longues de 1.200 km, reliant le littoral russe à l'Allemagne en passant par la mer Baltique. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le coût du projet s'élève à près de 10 milliards d'euros. Le gazoduc devrait être mis en service d'ici la fin 2019. Début novembre, le groupe Nord Stream 2 AG a annoncé avoir posé 200 kilomètres de gazoduc au fond de la mer Baltique. Plusieurs pays s'opposent au projet, dont les États-Unis qui ont plusieurs fois demandé aux pays européens de ne pas participer au projet Nord Stream 2, brandissant la menace de sanctions à leur égard.

    Lire aussi:

    531 millions € investis dans le Nord Stream 2: l’autrichien OMV n’entend pas s’arrêter là
    Nord Stream 2: 200 kilomètres du gazoduc déjà construits
    Nord Stream 2: Moscou qualifie la position US d’«ingérence» dans les affaires de l’UE
    Tags:
    politique, coopération, stratégie, stabilité, sécurité, gaz, gazoduc, négociations, Nord Stream 2, Europe, Russie, Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik