Ecoutez Radio Sputnik
    La frontière entre la Tunisie et la Libye

    Le fils de Kadhafi aurait appelé la Russie à soutenir le plan de règlement en Libye

    © REUTERS / Zohra Bensemra
    International
    URL courte
    8330

    Le fils du feu dirigeant libyen, Saïf al-Islam Kadhafi, estime que pour résoudre la crise en Libye, il importe d'assurer le succès du dialogue sur la réconciliation nationale et d'organiser des élections transparentes, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya. Il aurait appelé la Russie à cette démarche.

    Saïf al-Islam Kadhafi, fils du dirigeant libyen déchu puis tué en 2011, a exhorté la Russie à soutenir le plan de règlement de la crise dans son pays, a annoncé jeudi la chaîne de télévision Al-Arabiya, se référant à un homme de son entourage.

    Selon ce dernier, le fils de l'ancien chef libyen a présenté sa vision des moyens de résoudre la crise politique dans le pays.

    «Elle se fonde sur deux points principaux: le succès du dialogue sur la réconciliation nationale qui doit réunir toutes les parties en confrontation sans exception et l'organisation d'élections transparentes», a indiqué la source.

    Toujours d'après la chaîne, Saïf al-Islam Kadhafi soutient la feuille de route internationale de règlement politique proposée par l'émissaire spécial de l'Onu pour la Libye, Ghassan Salamé.

    Le fils de Mouammar Kadhafi n'est pas apparu en public depuis sa libération de prison dans la ville libyenne de Zentan, en juin 2017, dans le cadre de l'amnistie générale décrétée par le parlement libyen.

    L'instabilité règne en Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, chassé du pouvoir par une insurrection soutenue par une coalition militaire internationale à l'initiative de la France et appuyée par l'Otan. Depuis, le pays est partagé entre deux centres de pouvoir, situés à Tripoli et à Tobrouk. L'absence de pouvoir central a transformé le pays en plaque tournante de la contrebande et du transit des migrants entre l'Afrique et l'Europe.

    Lire aussi:

    L’Égypte et le Soudan vont créer une armée commune dans un but bien précis
    À peine amnistié, le fils de Kadhafi de nouveau recherché par la CPI
    La famille Kadhafi pourrait revenir au pouvoir en Libye
    Tags:
    contrebande, feuille de route, règlement, crise, ONU, OTAN, Saïf al-Islam Kadhafi, Mouammar Kadhafi, Ghassan salamé, France, Europe, Afrique, Tobrouk, Tripoli (Liban), Moscou, Russie, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik