Ecoutez Radio Sputnik
    Le Pentagone

    Les USA se seraient prononcés sur la possibilité d’une réponse militaire contre la Russie

    © Sputnik . David B. Gleason
    International
    URL courte
    27535

    Le chef d’État-major des armées des États-Unis Joseph Dunford a écarté l’hypothèse d’un engagement militaire des États-Unis en réponse à l’incident dans le détroit de Kertch, selon The Washington Post.

    Invité à un débat organisé par The Washington Post, le chef d'État-major des armées américaines Joseph Dunford a déclaré que les États-Unis n'envisageaient pas un engagement militaire en réponse à l'incident dans le détroit de Kertch.

    Le général américain a cependant souligné que les pays occidentaux devaient exercer une pression sur la Russie sous d'autres formes, notamment politique et économique.

    Il a également confirmé que la partie américaine poursuivait des contacts réguliers avec le chef d'État-major russe Valéri Guérassimov en vue de minimiser le risque d'une confrontation militaire entre les deux pays.

    La chaîne de télévision CNN avait précédemment annoncé, se référant aux propos de trois responsables américains, que les États-Unis se proposaient d'envoyer des navires de guerre en mer Noire en réaction à l'incident dans le détroit de Kertch, reliant le mer Noire et la mer d'Azov.

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le 25 novembre la frontière russe en mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le FSB, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d'obtempérer aux ordres des garde-côtes. Quelques heures plus tard, ces navires ont de nouveau essayé d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les gardes-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter.

    Suite à cet incident, le parlement ukrainien a autorisé les navires ukrainiens à utiliser les armes sans sommation.

    Lire aussi:

    Kiev promet que ses navires traverseront le détroit de Kertch
    Porochenko accuse Moscou de vouloir annexer l’Ukraine et appelle l’Otan à l’aide
    Après l'incident du détroit de Kertch, le Pentagone a mené un vol d'inspection en Ukraine
    Tags:
    pressions, engagement, incident, Valéri Guérassimov, Joseph Dunford, détroit de Kertch, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik