International
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
578310
S'abonner

Commentant le mouvement des Gilets jaunes mobilisés samedi pour une nouvelle journée de colère, le Président américain a pointé du doigt l’accord sur le climat, proposant d’y mettre fin…

Donald Trump a donné samedi son avis sur le mouvement des Gilets jaunes, estimant que la racine du mal réside dans l'accord de Paris sur le climat et appelant à y mettre terme.

«Un jour et une nuit très triste à Paris», a écrit sur Twitter le Président américain au moment où des heurts avaient lieu dans la capitale française.

«Peut-être qu'il est temps de mettre fin à l'accord de Paris, ridicule et extrêmement cher, et de rendre l'argent aux gens en réduisant les impôts», a suggéré Donald Trump, qui avait décidé en juin 2017 du retrait des États-Unis de cet accord multilatéral scellé fin 2015 pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le locataire de la Maison-Blanche avait déjà consacré samedi une première tirade matinale aux manifestations et aux violences en France, critiquant déjà l'accord sur le climat.

«L'accord de Paris ne marche pas si bien que ça pour Paris. Manifestations et émeutes partout en France», a-t-il écrit à propos de cette quatrième journée de manifestations.

Ce n'est pas la première fois que le locataire de la Maison-Blanche donne son avis sur la crise qui agite la France. Il avait déjà ironisé mardi sur les concessions faites par Emmanuel Macron aux Gilets jaunes, estimant que l'accord de Paris était voué à l'échec.

Selon le ministère de l'Intérieur, quelque 125.000 personnes ont participé samedi à travers toute la France à ce mouvement de colère parti initialement d'une manifestation contre la hausse des prix sur les carburants.

Des tirs de gaz lacrymogènes aux abords des Champs-Élysées et des vitrines brisées ont été recensés à Paris mais aussi des heurts et dégradations à Bordeaux, Toulouse, Marseille et encore à Nantes suivis toujours de blocages sur les routes. Cette quatrième journée de mobilisation a donné lieu à de nouvelles violences et à au moins 1.385 interpellations dans toute la France.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

Lire aussi:

Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Propos polémiques sur la police: Camélia Jordana lance un défi à Christophe Castaner
Attaqué par Le Monde, Michel Onfray rétorque que le journal a soutenu le communisme et la pédophilie
Tags:
gilets jaunes, Donald Trump, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook