International
URL courte
Polémique autour du Pacte de Marrakech (29)
13382
S'abonner

Le vice-Premier ministre belge Jan Jambon a mis fin à plusieurs heures de flou autour des démissions des ministres flamands de la coalition «suédoise». Auparavant, le Premier ministre belge s’était rendu auprès du roi afin d’annoncer la recomposition du gouvernement.

La démission des ministres flamands du gouvernement belge dirigé par Charles Michel a été confirmé ce dimanche matin par le vice-Premier ministre et membre de la N-VA Jan Jambon à la télévision publique RTBF.

«C'est clair, c'est net», a-t-il déclaré.

Le gouvernement belge reste ainsi sans majorité au Parlement. Les prochaines législatives sont prévues pour la fin mai 2019.

La crise au sein du gouvernement de coalition belge a été provoquée par l'intention de Charles Michel d'approuver le Pacte de l'Onu sur les migrations. Ce dimanche matin, le Premier ministre belge s'est rendu auprès du roi afin de lui annoncer la recomposition du gouvernement avant de partir pour le Maroc.

Programmée pour les 10 et 11 décembre, la conférence de Marrakech devrait «formellement entériner» le Pacte mondial sur les migrations de l'Onu avant une «résolution prévue à l'Assemblée générale» des Nations unies le 19 décembre.

Le texte d'environ 40 pages détaille 23 objectifs dont: «lutter contre les facteurs négatifs et les problèmes structurels qui poussent des personnes à quitter leur pays d'origine», «sauver des vies», «ne recourir au placement en rétention administrative des migrants qu'en dernier ressort», ou «assurer l'accès des migrants aux services de base».

Dossier:
Polémique autour du Pacte de Marrakech (29)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
gouvernement, démission, migration, Jan Jambon, Charles Michel, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook