International
URL courte
6341
S'abonner

La réduction des extractions de pétrole sur laquelle se sont récemment entendus les pays de l’OPEP et de l’OPEP+ constitue un «échec» pour Washington, a déclaré Hassan Rohani. Selon lui, les États-Unis n’arrivent pas à influencer la politique du cartel.

Le Président iranien Hassan Rohani a qualifié la décision de l'OPEP de réduire la production de pétrole d'«échec» de la politique américaine visant à influencer cette organisation réunissant les pays exportateurs de pétrole, informe l'agence de presse iranienne Irna.

«Malgré les tentatives des États-Unis de s'ingérer dans les affaires de l'OPEP et de fragiliser l'équilibre, grâce à la résistance des pays membres et du ministre de Pétrole [iranien, ndlr], leur complot a été déjoué, ce qui marque leur nouvel échec», a-t-il précisé.

Les pays de l'OPEP se sont mis d'accord pour réduire leur production de 2,8% par rapport au niveau du mois d'octobre dernier à partir de l'an prochain. Les pays de l'OPEP+, dont la Russie, entendent réduire leur production de 2%. L'Iran, le Venezuela et la Libye ont été exemptés de ces engagements.

Fin novembre, Donald Trump s'est félicité d'avoir d'avoir fait baisser les prix du pétrole. Le baril de Brent a atteint 61,64 dollars le vendredi 23 novembre au matin, ce qui ne s'était pas vu depuis le 8 mars dernier, d'après les données de l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres. Ainsi, le coût des contrats à terme pour le pétrole Brent pour livraison en janvier a diminué de 3%.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Tags:
ingérence, pétrole, OPEP, Hassan Rohani, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook