International
URL courte
6341
S'abonner

La réduction des extractions de pétrole sur laquelle se sont récemment entendus les pays de l’OPEP et de l’OPEP+ constitue un «échec» pour Washington, a déclaré Hassan Rohani. Selon lui, les États-Unis n’arrivent pas à influencer la politique du cartel.

Le Président iranien Hassan Rohani a qualifié la décision de l'OPEP de réduire la production de pétrole d'«échec» de la politique américaine visant à influencer cette organisation réunissant les pays exportateurs de pétrole, informe l'agence de presse iranienne Irna.

«Malgré les tentatives des États-Unis de s'ingérer dans les affaires de l'OPEP et de fragiliser l'équilibre, grâce à la résistance des pays membres et du ministre de Pétrole [iranien, ndlr], leur complot a été déjoué, ce qui marque leur nouvel échec», a-t-il précisé.

Les pays de l'OPEP se sont mis d'accord pour réduire leur production de 2,8% par rapport au niveau du mois d'octobre dernier à partir de l'an prochain. Les pays de l'OPEP+, dont la Russie, entendent réduire leur production de 2%. L'Iran, le Venezuela et la Libye ont été exemptés de ces engagements.

Fin novembre, Donald Trump s'est félicité d'avoir d'avoir fait baisser les prix du pétrole. Le baril de Brent a atteint 61,64 dollars le vendredi 23 novembre au matin, ce qui ne s'était pas vu depuis le 8 mars dernier, d'après les données de l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres. Ainsi, le coût des contrats à terme pour le pétrole Brent pour livraison en janvier a diminué de 3%.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
ingérence, pétrole, OPEP, Hassan Rohani, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook