International
URL courte
3228
S'abonner

Un surfeur espagnol a filmé en direct un bateau rempli de migrants africains, dont trois enfants, accoster illégalement le 9 décembre sur la plage de Santa Maria del Mar à Cadix, dans le sud de l'Espagne. La police n’a réussi à interpeller que 18 clandestins, alors que les autres se sont cachés dans les rues avoisinantes.

Cette vidéo mise en ligne montre un groupe de migrants africains accoster sur la plage espagnole de Santa Maria del Mar à Cadix et prendre la poudre d'escampettes sous les yeux de baigneurs abasourdis, relate le journal The Daily Mail.

Dans la vidéo, on peut voir une trentaine de personnes, dont trois enfants, courir sur le sable — des effets personnels ou des sacs à dos dans les mains — et disparaître dans les rues de Cadix, ville portuaire située dans le sud-ouest de l'Espagne.

La vidéo a été tournée par un surfeur local qui a commenté les événements en direct: «Regardez, c'est incroyable! Cela vient de se passer à Santa Maria del Mar. Maintenant, nous en avons encore 30 ou 40 à Cadix.»

18 de ces migrants, dont trois enfants, ont été interceptés par la police dans les rues de Cadix.
L'un d'eux était un enfant de cinq ans ayant voyagé avec sa mère. Les officiers ont précisé que tous les migrants interpellés étaient d'origine marocaine.

Les autres migrants, probablement aussi des Marocains selon des sources policières, auraient pu être accueillis par leurs parents qui habitent déjà à Cadix.

L'incident de dimanche matin a coïncidé avec la publication des chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur qui montraient que 48.376 migrants clandestins avaient atteint le sud de l'Espagne par voie maritime cette année jusqu'au 3 décembre, soit près du triple du chiffre de 2017. La plupart — 21,4% — étaient des Marocains, suivis des Guinéens et des Maliens.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Accusé de posséder un «dépôt d’armes» dans le port de Beyrouth, le Hezbollah réagit
Tags:
migrants, police, Cadix, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook