Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Des scientifiques préviennent de la catastrophe qui menace Téhéran

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    8737

    L’abaissement du sol résultant de l’assèchement des nappes souterraines risque de conduire à la destruction des systèmes de communications dans la capitale iranienne, informent des scientifiques.

    Une équipe de scientifiques du Centre de recherche allemand pour les géosciences (GFZ) de Potsdam prévient que Téhéran pourrait prochainement être confronté à un problème sérieux lié à ses infrastructures, rapporte Science Alert.

    Il réside dans le fait, assurent les auteurs de cette étude, qu’en raison de l’épuisement des eaux souterraines, certains quartiers de la ville s’enfoncent de 25 cm par an. Cela risque de détruire les systèmes de communications souterraines. 

    Les chercheurs fondent leur opinion sur l’examen de clichés obtenus par satellite durant la période comprise entre 2003 et 2017. Même dans les quartiers les moins vulnérables, cette tendance est observée avec une vitesse d’abaissement de 5 cm par an. 

    Cité par l’édition, Roberto Tomas de l’Université d’Alicante, en Espagne, confirme que les rythmes de tassement du sol en Iran sont les plus rapides au monde. 
    D’après certaines estimations, entre 1984 et 2011, le niveau des nappes phréatiques sous Téhéran a baissé de près de 12 mètres. 

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Tags:
    géologie, chercheurs, catastrophe, Iran, Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik