Ecoutez Radio Sputnik
    Un des leaders de Daech abattu en Afghanistan

    La plupart des membres de Daech transférés de Syrie «opèrent dans l’est de l’Afghanistan»

    © AP Photo / Najim Rahim
    International
    URL courte
    5118
    S'abonner

    Rien que cette année, plus de 2.500 membres de Daech* ont été transférés de Syrie dans une zone située entre le Pakistan et l’Afghanistan, pays qui est la principale source de menace terroriste en Asie centrale, a rappelé à Sputnik Anatoli Sidorov, chef de l'état-major interarmées de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

    Le territoire afghan est considéré par de nombreux groupes terroristes internationaux comme une sorte de tête de pont pour étendre leur influence en Asie centrale, a déclaré dans un entretien accordé en exclusivité à Sputnik le colonel général Anatoli Sidorov, chef de l'état-major interarmées de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

    «Les responsables de tous les États limitrophes de l'Afghanistan et des organisations internationales, telles que l'OTSC et la Communauté des États indépendants (CEI), se rendent bien compte de ce danger. Aussi, des mesures spéciales sont-elles adoptées tant au niveau national que dans le cadre des organisations évoquées afin de prévenir toute possibilité de propagation des idées de l'islamisme radical et de formation de cellules terroristes en Asie centrale», a raconté l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que le résultat en était une situation calme et contrôlée dans les régions limitrophes de l'Afghanistan, ainsi que la possibilité de réagir opportunément aux défis pour la sécurité des États membres de l'OTSC.

    «Nous cherchons à déceler la menace terroriste à son stade précoce. À ces fins, des exercices tactiques spéciaux "Poïsk [Recherche, ndlr]-2018 ont été organisés en octobre dernier sur le territoire du Kazakhstan qui associaient les services de renseignement et des unités des pays de l'OTSC», a poursuivi le général.

    Il a souligné que de tels exercices conjoints figuraient parmi les essentiels facteurs de dissuasion des groupes extrémistes contre des atteintes à la souveraineté et à l'intégrité territoriale des pays d'Asie centrale.

    «Selon des experts, plus d'une vingtaine de groupes terroristes comptant au moins 50.000 combattants, dont environ 40.000 hommes font partie du mouvement islamique radical Taliban, opèrent à présent en Afghanistan. D'après ces mêmes estimations, les bandes de Daech* regroupent 2.000 à 3.000 terroristes, dont la plupart [près de 1.500 hommes, ndlr] opèrent dans l'est de l'Afghanistan, dans ses provinces de Nouristan, de Kounar et de Nangarhâr à la frontière avec le Pakistan», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.


    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    menaces, danger, opération, unité militaire, services secrets, terrorisme, Taliban, Daech, Sputnik, Communauté des Etats indépendants (CEI), OTSC, Anatoli Sidorov, Nangarhâr, Asie centrale, Pakistan, Kazakhstan, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik