Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    «Je n'ai rien à cacher»: Vladimir Poutine s'exprime sur Maria Boutina

    © Sputnik . Alexeï Koudenko
    International
    URL courte
    281058

    Les motifs pour lesquels les autorités américaines veulent mettre en prison pour 15 ans la ressortissante russe Maria Boutina sont incompréhensibles, a déclaré Vladimir Poutine soulignant que la jeune femme n'était en aucune façon liée aux services secrets russes.

    Intervenant lors d'une réunion du Conseil des droits de l'Homme, Vladimir Poutine s'est dit préoccupé par le sort de la Russe Maria Boutina qui se trouve actuellement en détention préventive dans une prison américaine alors qu'elle est soupçonnée de «complot» au profit de la Russie.

    «Cette pauvre jeune femme est en détention. Elle risque 15 ans d'emprisonnement et pour quoi? La première fois que j'ai appris ce qui se passait avec d'elle — je n'ai rien à cacher car nous sommes en public — j'ai demandé à tous les chefs de nos services secrets qui est-ce? Personne ne savait rien d'elle sauf qu'elle travaillait pour un adjoint au Conseil de la Fédération. C'est tout. Et pour cela, elle peut aller en prison pour 15 ans. Comment appeler cela? Inventer d'avance des choses qui méritent 15 ans», a déclaré le chef d'État.

    Ce lundi, des médias ont annoncé, se référant aux documents du tribunal, que l'accusation et la défense de la ressortissante russe Maria Boutina étaient prêtes à discuter dans le courant de la semaine de sa coopération dans le cadre de l'enquête.

    L'audition lors de laquelle Maria Boutina pourrait, selon le tribunal, reconnaître sa culpabilité doit avoir lieu le mercredi 12 décembre.

    L'arrestation de Maria Boutina a eu lieu le 15 juillet, à la veille du sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki. Les chefs d'accusation dont elle est inculpée sont ceux d'«entrée en collusion [avec des représentants russes] en vue de travailler en tant qu'agent étranger» et de «complot» pour infiltrer des organisations américaines. Maria Boutina encourt une peine de prison de 15 ans.

    Le 17 août, Maria Boutina a été transférée sans préavis dans une prison de la ville d'Alexandria, en Virginie. Selon les diplomates russes qui sont allés la voir, sa procédure de transfert a été «humiliante». Ils ont également souligné que l'attitude des autorités américaines envers la jeune femme ressemblait à de la torture. Entre autres, aucun soin médical n'a été dispensé à la prisonnière qui souffre d'un œdème à la jambe.

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a fait savoir le 30 novembre que Moscou continuerait d'exiger la libération de la citoyenne russe Maria Boutina, «victime d'un véritable arbitraire» et «otage des autorités américaines». Selon la porte-parole, Maria Boutina «est retenue en otage pour une seule chose, une manipulation à des fins politiques».

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    prison, Maria Boutina, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik