Ecoutez Radio Sputnik
    Logo d'Interpol

    Fusillade de Strasbourg: Interpol s’engage à aider les autorités françaises

    © AFP 2019 Roslan Rahman
    International
    URL courte
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
    8112

    Le chef d’Interpol a déclaré sur Twitter que l’organisation internationale était prête à accorder l’assistance nécessaire aux autorités françaises dans l’enquête sur la fusillade du 12 décembre à Strasbourg.

    Dans la foulée de la fusillade qui a eu lieu hier à Strasbourg, le chef d'Interpol, Jürgen Stock, s'est engagé à donner un coup de pouce aux forces de l'ordre françaises.

    «Nos pensées et nos prières vont vers les familles des victimes de l'attaque de Strasbourg et nous fournirons toute l'aide nécessaire aux autorités françaises tant qu'elles poursuivront leur enquête», a twitté M.Stock.

    Une fusillade s'est produite mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg, où se tient le marché de Noël, faisant deux morts, sept blessés graves et sept blessés légers, selon un bilan actualisé publié par la préfecture du Bas-Rhin mercredi matin.

    Le quotidien Les Dernières nouvelles indique que l'auteur de l'attaque s'est retranché dans une maison du quartier de Neudorf et que l'assaut est en cours. Les médias ajoutent qu'il y aurait eu un échange de tirs entre les forces de l'ordre et l'assaillant.

    Au micro de France Inter, le secrétaire d'État à l'Intérieur a nié l'information diffusée par Reuters selon laquelle des policiers ont mené une intervention mercredi matin dans le secteur de la cathédrale de Strasbourg, près du périmètre des tirs. Selon un journaliste de Reuters sur place, l'opération a pris fin.

    Dossier:
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    fusillade de Strasbourg (11 décembre 2018), Interpol, Jürgen Stock, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik