Ecoutez Radio Sputnik
    Lutte antiterroriste

    Une structure afro-asiatique de lutte antiterroriste est née à Alger

    © AFP 2018 AURORE BELOT / BELGA
    International
    URL courte
    7313

    Un accord de coopération dans la lutte antiterroriste a été scellé le 11 septembre à Alger entre l’Union africaine et l'Organisation de coopération de Shanghai. Selon la presse locale, cette structure commune entre l’UA et l’OCS met la Russie, la Chine et l’Algérie sur le devant de la scène internationale dans la lutte antiterroriste.

    L'Union africaine (UA) et l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) ont décidé de mettre en synergie leurs capacités en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme. En effet, un mémorandum d'entente et de coopération a été signé le 11 décembre à Alger, entre le Centre africain d'études et de recherche sur le terrorisme (Caert) et la Structure régionale anti-terroriste de l'OCS (Sco Rats). Cette coopération afro-asiatique aura à sa tête la Russie, la Chine et l'Algérie, au vue de leur expérience en la matière, selon le journal L'Expression dans son édition de ce mercredi 12 décembre.

    Cet accord sanctionne deux années de discussions et de négociations entre le directeur du Caert, Larry Gbevlo-Lartey Esq, et son homologue du Sco Rats, le russe Yevgeniy Sergeyevich Sysoyev.

    «C'était un long chemin de discussions. En 2016, nous avons invité la Sco Rats, qui a participé à notre réunion annuelle des points focaux, et aujourd'hui nous sommes très satisfaits et ravis d'avoir signé avec la Sco Rats le mémorandum d'entente», s'est félicité le responsable africain.

    Évoquant les actions futures de la structure sécuritaire commune qui sera créée entre les deux parties, le chef du Caert a affirmé qu'il procédera à la mise en place d'«un plan de travail et d'identification des étapes pratiques sur lesquels nous allons coopérer en matière de partage d'expériences et d'informations sur le terrorisme dans les deux régions d'Afrique et d'Asie».

    Pour sa part, le directeur du Sco Rats a mis l'accent sur le fait que cet accord permet de créer un cadre favorable d'échanges et de partage d'informations pour mettre en place les mécanismes adéquats pour faire face à la menace terroriste. «[…] Nous pouvons désormais échanger nos expertises et les meilleures pratiques entre les deux organisations en matière de lutte contre le terrorisme», a-t-il encore soutenu.

    Pour rappel, le Caert a été créé en 2002, à Alger. Dans sa mission de renforcement de la coopération entre les pays africains pour prévenir et lutter contre le terrorisme, l'accord qu'il vient de signer avec le Sco Rats de l'OCS, dont les membres sont la Chine, la Russie, l'Inde, le Kirghizistan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan et le Pakistan, est un acquis important en vue de compléter son action à l'échelle internationale.

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    échange de points de vue, échange d'informations, lutte anti-extrémiste, lutte antiterroriste, renseignement, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Union africaine (UA), Algérie, Asie, Afrique, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik