Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    L’avenir politique de Theresa May se joue ce mercredi

    © REUTERS / Parbul TV
    International
    URL courte
    340

    La route de Theresa May vers le Brexit est parsemée d’obstacles: mercredi soir, la Première ministre britannique fera face à un vote de défiance qui a été initié par des députés conservateurs.

    L'avenir politique de Theresa May sera décidé après un vote de défiance organisé ce mercredi soir à l'initiative de son propre parti, le Parti conservateur, relate l'AFP.

    «Le seuil de 15% nécessaire afin de commencer la procédure de vote de défiance contre le leader du Parti conservateur a été dépassé», indique le parlementaire Graham Brady, qui préside le Comité 1922 responsable de l'organisation interne du Parti conservateur, dans un communique de presse.

    Et de continuer:

    «Selon les règles, le vote sera organisé entre 18h00 et 20h00 ce mercredi 12 décembre à la Chambre des communes. Les voix seront comptées immédiatement après et le résultat sera annoncé le plus tôt possible dans la soirée.»

    Dans une courte déclaration devant Downing Street mercredi matin, Theresa May a annoncé qu'elle se battrait «de toutes ses forces» et comptait bien «finir le travail» sur le Brexit, relate l'AFP. Si elle devait quitter Downing Street, son remplaçant «n'aurait pas le temps de renégocier» avec l'Union européenne et cela risquerait de «retarder, voire d'arrêter le Brexit», prévu le 29 mars 2019, a-t-elle averti. En revanche, si elle remporte le vote, elle ne pourra plus être contestée comme chef du Parti conservateur pendant un an. De plus, une autre option est possible. Au cas où Theresa May l'emporte, mais avec une faible avance de voix, elle pourrait décider de céder le leadership du Parti conservateur.

    Pourtant, 158 élus conservateurs ont publiquement exprimé leur soutien à Theresa May, selon le décompte de Reuters, ce qui devrait permettre à la Première ministre britannique d'échapper à la motion. Parmi ses soutiens figure le ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui a posté un message sur son Twitter.

    «Je soutiens Theresa May ce soir. Le poste de Premier ministre est le plus difficile que l'on puisse imaginer à l'heure actuelle et la dernière chose dont le pays a besoin est une longue et pénible course au leadership. Le Brexit n'aurait jamais été facile mais elle est la meilleure personne pour s'assurer que nous allons vraiment quitter l'Union européenne le 29 mars.»

    ​Theresa May a annoncé le 14 novembre que le gouvernement britannique avait approuvé le projet d'accord avec l'UE sur le Brexit. Selon ce document, le Royaume-Uni et l'UE mettront en place un espace douanier commun qui fonctionnera jusqu'à la fin des négociations sur les paramètres des futures relations entre Londres et Bruxelles. Les autorités britanniques ont promis de respecter leurs engagements financiers pris dans le cadre du budget pluriannuel 2014-2020. Le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne le 29 mars 2019.

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Merkel réagit aux doutes sur ses capacités à diriger suite à ses crises de tremblements
    Tags:
    motion de censure, vote, politique, Brexit, Parti conservateur (Royaume-Uni), Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik