International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (241)
846152
S'abonner

Après que la chambre basse du Congrès américain a voté une résolution soutenant l’imposition de sanctions au projet Nord Stream 2, le Parlement européen a adopté mercredi une résolution appelant à l'annulation de la construction du gazoduc. Selon le député russe Anton Morozov, l’institution «a clairement cédé aux pressions des États-Unis».

Le Parlement a adopté par 433 voix pour, 105 contre et 30 abstentions une résolution évaluant les dernières évolutions liées à l'accord d'association UE-Ukraine, entré en vigueur en 2017, et condamnant la construction du gazoduc Nord Stream 2. Cette décision n'a pas néanmoins de valeur contraignante et ne remet pas en cause le projet.

«Les députés saluent l'excellente coopération de l'Ukraine dans le secteur énergétique et ses réussites dans les domaines de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables. (…)Le pays jouant un rôle crucial pour l'Europe en matière d'approvisionnement en énergie, les députés condamnent par ailleurs la construction du gazoduc Nord Stream 2, le qualifiant de "projet politique posant une réelle menace à la sécurité énergétique européenne"», déclare le document.

La résolution du Parlement européen appelant à l'abandon de Nord Stream 2 indique que l'organisation a succombé à la pression des États-Unis, a déclaré le membre de la commission de la Douma pour les affaires internationales, Anton Morozov.

«Le Parlement européen a clairement cédé aux pressions des États-Unis, qui s'intéressent au marché européen du gaz et tenteront de remplacer les approvisionnements en gaz russes par les leurs», a déclaré le député à Sputnik.

Le responsable a également souligné que Nord Stream 2 ne signifiait pas le refus de suivre l'itinéraire traditionnel empruntant le territoire ukrainien tant que la partie ukrainienne garantissait la sécurité des approvisionnements vers l'Europe.

La chambre basse du Congrès américain a voté le mardi 13 décembre à l'unanimité la résolution soutenant l'imposition de sanctions au projet Nord Stream 2. Les élus américains ont aussi appelé les pays européens à abandonner sa construction.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (241)

Lire aussi:

Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Macron déplorerait la «connerie» de Griveaux et son «improbable carrière de cinéaste»
Alexandra de Taddeo explique pourquoi elle avait conservé les vidéos X envoyées par Griveaux
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
Nord Stream 2, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook