Ecoutez Radio Sputnik
    Des éléments des forces spéciales algériennes

    Lutte antiterroriste: le bilan 2018 «exceptionnel» de l’armée algérienne

    CC0 / MC1 Brian A. Goyak / A boarding team from Algerian navy ship Mourad Rais (F 901) conducts an exercise
    International
    URL courte
    3290

    Le bilan de l’année 2018 de l’armée algérienne relatif à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé est «exceptionnel». C’est ce qu’a annoncé la revue El-Djeich dans son numéro du mois de décembre.

    En matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, le bilan réalisé par les unités spéciales de l'Armée nationale populaire algérienne (ANP) durant l'année 2018 est «exceptionnel», selon la revue El-Djeich (l'Armée en français) dans son numéro du mois de décembre.

    «Dans le cadre de son engagement ferme dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, sous toutes ses formes, l'ANP a enregistré, durant l'année 2018, des résultats exceptionnels en déployant des moyens humains et matériels conséquents pour éradiquer ce phénomène […]», a souligné la revue dans son éditorial.

    Hormis les quelques poches terroristes résiduelles présentes à l'intérieur du territoire algérien, et tenant compte de la situation sécuritaire tendue prévalant à la frontière est du pays avec la Libye et la Tunisie, et à la frontière sud partagée avec les pays du Sahel, l'organe de l'armée algérienne a affirmé que l'ANP «a pleinement assumé ses responsabilités en veillant à la défense de la patrie et à la préservation de sa souveraineté nationale».

    L'Algérie ne figure plus dans le Top-10 des pays où le risque d'attaque terroriste est élevé, se félicite le quotidien algérien L'Expression.

    En effet, c'est ce qui ressort du dernier rapport de l'Indice Global du Terrorisme (GTI), établi chaque année par l'Institut pour l'économie et la paix, un think-tank australien, pour 163 pays où vivent 99,7% de la population mondiale.

    Avec un nombre total de 13 attaques, 8 décès et 19 blessés, l'Algérie se classe aujourd'hui 54e, ce qui témoigne d'un recul important de la violence terroriste. Le pays gagne ainsi plus de 10 places par rapport à 2016, alors classé 42e.

    Lire aussi:

    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    lutte anti-extrémiste, bilan, lutte antiterroriste, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Sahel, Tunisie, Algérie, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik