Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    «Bombe nucléaire» en Crimée: Moscou réagit aux propos d’un commissaire européen

    © Sputnik . Alexei Malgavko
    International
    URL courte
    231093
    S'abonner

    La porte-parole de la diplomatie russe a démenti les propos du commissaire européen à la sécurité Julian King concernant les intox sur le transport d’une «bombe nucléaire» en Crimée.

    Les propos du commissaire européen à la sécurité, le Britannique Julian King, selon lesquels la partie russe diffusait des infos accusant Kiev de vouloir emmener une bombe nucléaire en Crimée, n'ont rien à voir avec la réalité, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    Précédemment, M.King, cité par The Guardian, a affirmé que la Russie avait mené une campagne de désinformation accusant l'Ukraine notamment de «contaminer la mer avec le choléra» ou de chercher à «emmener une bombe nucléaire en Crimée».

    Selon lui, cette campagne avait pour l'objectif de préparer l'opinion publique à l'arraisonnement de trois navires ukrainiens dans le détroit de Kertch. Or, aucune grande agence de presse russe n'a relaté d'informations évoquées par Julian King durant les mois précédant l'incident en mer Noire.

    «Quant aux falsifications à propos d'une "bombe nucléaire en Crimée", laissons-les sur la conscience de Julian King qui semble être trop concerné par son prochain départ de l'Union européenne et de son poste actuel», a indiqué Mme Zakharova.

    Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le 25 novembre dernier la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch, avant d'être arraisonnés par les gardes-côtes russes.

    Le Kremlin a qualifié de «provocations» les manœuvres effectuées par les navires de la Marine ukrainienne, l'accusant d'avoir violé les principes de base du droit international.

    Tags:
    provocation, désinformation, choléra, armes nucléaires, Marine ukrainienne, Maria Zakharova, Julian King, mer Noire, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik