International
URL courte
15329
S'abonner

À la suite d’une attaque palestinienne ayant coûté la vie à deux soldats de Tsahal, le Premier ministre israélien a ordonné de muscler la présence militaire en Cisjordanie occupée et a précisé d’autres mesures de riposte.

En réponse à la mort de deux soldats de Tsahal dans une attaque de combattants palestiniens, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné d'envoyer des renforts en Cisjordanie et de déployer des points de contrôle sur les autoroutes de la région.

Plus tôt dans la journée de jeudi, un homme avait ouvert le feu sur des soldats et des civils à un arrêt de bus sur la principale route de Cisjordanie, non loin de Ramallah. Deux militaires israéliens ont été tués et un autre grièvement blessé. L'assaillant a fui en voiture en direction de Ramallah, désormais bouclée par les forces israéliennes.

Il s'agit de la troisième attaque meurtrière à l'arme à feu contre des Israéliens perpétrée en deux mois en Cisjordanie occupée. Le 9 décembre, sept personnes, dont une jeune femme de 21 ans enceinte, ont été blessées dans une attaque similaire.

Outre le renforcement de la présence militaire dans la région, Benjamin Netanyahu a également annoncé son intention de «légaliser» des milliers de logements de colons dépourvus des autorisations nécessaires en Cisjordanie.

Le chef du gouvernement israélien souhaite par ailleurs accélérer le processus de destruction des maisons d'auteurs d'attentats pour les démolir dans un délai de 48 heures.

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Tags:
attaque, renforts, conflit israélo-palestinien, attentat, victimes, Armée de Défense d'Israël, Benjamin Netanyahu, Ramallah, Cisjordanie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik