International
URL courte
5255
S'abonner

Selon des médias locaux, Ankara a accru ses forces militaires, notamment en véhicules blindés, sur sa frontière avec la Syrie, dans la province de Kilis.

Des militaires turcs ont été déployés en appui à la frontière avec la Syrie dans la province de Kilis, selon la chaîne turque NTV. Le nombre de véhicules blindés a été augmenté, renforçant le groupe militaire déjà sur place.

Selon la chaîne, ces renforts arrivent en lien avec une déclaration du Président turc ce mercredi 12 décembre, de lancement dans les jours à venir d'une opération militaire contre les zones tenues par les forces kurdes sur le territoire syrien.

Auparavant, Ankara avait accusé à maintes reprises Washington de fournir des armes à la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) — qu'Ankara considère comme un groupe terroriste — associée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie. À cet égard, l'armée turque a mené plusieurs opérations militaires contre les Kurdes en Syrie.

Fin septembre, Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé que la Turquie accordait «une grande importance à ce que les terroristes soient éliminés des régions contrôlées par le Parti de l'Union démocratique (PYD) et les Unités kurdes de protection du peuple (YPG)».

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Entre théories du complot et déclarations officielles, quel est l’élément déclencheur des explosions à Beyrouth?
Tags:
frontière, conflit, armée, véhicules blindés, char, Recep Tayyip Erdogan, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook