International
URL courte
9319
S'abonner

Environ 3.000 avions militaires étrangers, dont plus de 1.000 avions-espions, ont été détéctés et escortés près des frontières russes par les Forces de lutte antiaérienne, a communiqué ce vendredi le chef des Troupes radiotechniques, le général Andreï Kobane.

De nombreux avions militaires et avions-espions ont été détectés aux environs des frontières russes en 2018, a rapporté ce vendredi le chef des Troupes radiotechniques, section des Troupes aérospatiales russes, le général Andreï Kobane, cité par le média officiel des Forces armées russes, Krasnaïa Zvezda.

«En 2018 les services de l'équipe de combat des Troupes radiotechniques a détecté et escorté plus de 980.000 avions, dont environ 3.000 avions militaires étrangers et plus de 1.000 avions-espions», a-t-il expliqué.

Selon lui, les équipes de combat n'ont été mis en état d'alerte qu'environ 4.000 fois.

Toutes les 24 heures, elles détectent et escortent plus de 5.000 avions dont 2.000 avions étrangers, a-t-il également ajouté.

Ces derniers mois, on assiste à une intensification des vols d'avions-espions étrangers à proximité des frontières russes. En septembre, un drone de reconnaissance américain a suivi le passage des navires de la Marine ukrainienne sous le pont de Crimée. Le ministère russe de la Défense a à plusieurs reprises demandé au Pentagone de cesser les vols de ces appareils le long des frontières russes, mais la partie américaine refuse de le faire.

En 2017, le ministère russe de la Défense a fait décoller 294 chasseurs pour intercepter des avions étrangers qui menaient une reconnaissance aérienne et électronique le long des frontières du pays.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Coronavirus: l'épidémie «s'accélère», la situation est «grave», selon Xi Jinping
La consommation de cette huile pourrait modifier génétiquement votre cerveau
Tags:
interception, frontière, espionnage, avion, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik