International
URL courte
14135
S'abonner

La région de Lvov, dans l’ouest de l’Ukraine, a décidé de proclamer l’année 2019 comme celle de Stepan Bandera. Cette décision a choqué l’ambassadeur d’Israël. En effet, ce personnage de l’histoire ukrainienne est connu pour les atrocités qu’il a commises ; notamment contre les juifs lors de la Seconde Guerre mondiale.

L'ambassadeur d'Israël en Ukraine, Joel Lion, a été choqué par le fait que la région de Lvov envisage de déclarer l'année 2019 comme celle de Stepan Bandera, nationaliste et idéologue ukrainien qui collaborait avec l'Allemagne nazie.

​«J'ai été choqué d'entendre la décision de l'oblast de Lvov déclarant 2019 l'année Stepan Bandera. Je ne peux pas comprendre comment la glorification de ceux qui sont directement impliqués dans d'horribles crimes antisémites aide à lutter contre l'antisémitisme et la xénophobie», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Lvov organise chaque année des festivités consacrées au jour de naissance de Bandera, y compris des marches aux flambeaux, en allusion aux marches similaires organisées par les nazis.

L'influente organisation juive Centre Simon Wiesenthal avait déjà dénoncé, en 2010, l'attribution à titre posthume du rang de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera, qualifiant ce dernier de collaborationniste nazi responsable du massacre de milliers de juifs pendant la guerre de 1939-1945.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Tags:
nationalisme, Juifs, collaborationnisme, nazisme, Joel Lion, Stepan Bandera, Lvov, Israël, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook