Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Affaire Khashoggi: Ankara prêt à juger les coupables «si l'Arabie saoudite ne peut pas»

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (143)
    4190

    Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'Ankara était prêt à juger les coupables de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en organisant «un procès en conformité avec les normes du droit international», a indiqué l'agence Anadolu.

    La Turquie est prête à organiser un procès pour juger les coupables du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, a déclaré vendredi Recep Tayyip Erdogan dans le cadre d'une conférence consacrée à Jérusalem.

    «Si l'Arabie saoudite ne peut pas remettre à la justice les coupables de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, livrez-les à la Turquie. Nous pouvons organiser à Istanbul un procès en conformité avec les normes du droit international», a souligné le Président turc cité par l'agence Anadolu.

    L'assassinat de Jamal Khashoggi a été perpétré avec la participation de plusieurs personnes proches du prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud, avait affirmé le Président turc plus tôt dans la journée.

    L'agence Reuters avait précédemment annoncé que le Sénat américain avait adopté une résolution reconnaissant la responsabilité du prince héritier saoudien dans le meurtre du journaliste. Ces résolutions revêtent toutefois un caractère déclaratif et n'ont pas de caractère contraignant.

    Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul où il s'était rendu pour effectuer des démarches administratives. Après avoir d'abord nié le meurtre, les autorités saoudiennes ont fini par reconnaître que ce collaborateur du journal The Washington Post, qui résidait aux États-Unis depuis 2017, avait trouvé la mort lors d'une opération «non autorisée». Plus de deux mois après sa mort, son corps n'a toujours pas été retrouvé.

    Dossier:
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (143)

    Lire aussi:

    Platini placé en garde à vue pour corruption sur la Coupe du monde au Qatar
    Pékin appelle Washington et Téhéran à «ne pas ouvrir la boîte de Pandore»
    Un vol Paris-San Francisco a lancé un appel de détresse en plein vol
    Tags:
    journalisme, responsabilité, résolution, meurtre, Sénat des États-Unis, Washington Post, Reuters, Anadolu, Jamal Khashoggi, Recep Tayyip Erdogan, Mohammed ben Salmane Al-Saoud, États-Unis, Istanbul, Arabie Saoudite, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik