Ecoutez Radio Sputnik
    Le district de Sinjar, dans le nord de l'Irak (archive photo)

    La Turquie frappe le territoire irakien, l’Irak convoque l’ambassadeur turc

    © AP Photo / Bram Janssen
    International
    URL courte
    4203

    L’Irak a réagi vendredi aux frappes portées par les avions turcs dans son espace aérien contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). L’ambassadeur turc a été convoqué au ministère irakien des Affaires étrangères.

    Le ministère irakien des Affaires étrangères a convoqué vendredi l’ambassadeur de Turquie Fatih Yildiz à Bagdad pour protester contre «les violations répétitives de l’espace aérien» par des avions turcs, a annoncé le ministère sur son site internet.

    «Le ministère a convoqué l’ambassadeur turc et lui a remis une note de protestation suite à plusieurs violations de l’espace aérien irakien par la Turquie. Le ministère condamne les actions de l’aviation turque qui a pénétré dans l’espace aérien irakien et a ciblé plusieurs localités dans les monts Sinjar et dans le district du Makhmour, dans le nord de l’Irak, provoquant des pertes humaines et matérielles», a indiqué le ministère.

    La diplomatie irakienne a considéré les raids turcs comme une «violation de la souveraineté» et un «acte inadmissible», démentant l’information selon laquelle le territoire irakien servait de base ou de point de transit lors d’activités visant des États voisins.

    D’après le ministère turc de la Défense nationale, l’aviation turque avait porté ce vendredi des frappes contre des cibles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, dans le district de Sinjar et de Karadja Dagh, dans le nord de l’Irak. Selon les médias, les raids ont fait 8 morts parmi les membres du PKK. La Turquie n’a pas encore commenté les informations sur la violation présumée de la frontière irakienne.

    Les avions turcs ont déjà mené plusieurs opérations contre le PKK dans les régions frontalières de l’Irak, mais la région de Karadja Dagh, située à quelque 180 km de la frontière turque a été visée pour la première fois.

    Lire aussi:

    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Tags:
    espace aérien, frappe aérienne, ministère turc de la Défense nationale, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ministère irakien des Affaires étrangères, Fatih Yildiz, Sinjar, Irak, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik