International
URL courte
16326
S'abonner

Moscou a rejeté la décision du «concile de réunification» qui a proclamé l’établissement d’une Église d’Ukraine indépendante et élu son premier métropolite.

Pour l'Église orthodoxe russe, la décision du concile d'ecclésiastiques ukrainiens de créer une Église indépendante est «nulle» du point de vue canonique, a déclaré le porte-parole du patriarcat de Moscou Nikolaï Balachov.

«L'importance canonique de ce rassemblement de personnalités de toute sorte, présidé par un évêque venu de France et qui ne comprend pas un mot d'ukrainien et par le Président d'un pays où, conformément à la Constitution, l'Église est séparée de l'État, est nulle», a fait savoir M.Balachov.

Le Président Piotr Porochenko a annoncé samedi la création d'une Église ukrainienne indépendante du patriarcat de Moscou, une décision destinée selon Kiev à assurer la «sécurité» et l'«indépendance spirituelle» du pays dont les relations avec la Russie connaissent une crise profonde. Le métropolite Epiphane, gouverneur du patriarcat de Kiev, a été élu pour diriger cette nouvelle Église.

En octobre dernier, le Patriarcat de Constantinople avait donné son aval à l'autocéphalie de l'Eglise ukrainienne. Pour entériner cette décision de Constantinople, un «concile de réunification» a été organisé à Kiev en l'absence des principaux représentants de la branche fidèle au Patriarcat de Moscou. Cette dernière avait rejeté ce concile, le qualifiant d'«illégal», et interdit aux membres de son clergé d'y prendre part.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
Moscou prévient Prague des conséquences de l’expulsion de diplomates russes
Tags:
orthodoxie, église, Patriarcat de Moscou, Patriarcat œcuménique de Constantinople, Église orthodoxe russe, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook